, , , ,

Quotidien

Quotidien

Quotidien (partie 1)

Le Palestinien se lève prenant son café à l’extérieur attendant l’eau pouvant être à 10 heures ou midi… selon le bon vouloir des Israéliens… tendant l’oreille pour écouter l’enfant s’amuser… espérant la tempête de sable à côté…

L’eau entrant durant trois heures… peut-être aussi deux ou une heure… selon le bon vouloir des Israéliens…

L’homme se dépêchant à se laver… vider la toilette des selles de tous durant la veille et la nuit… avant de faire des réserves pour tenir bon… jusqu’à la prochaine pénurie…

 

L’homme n’ayant pas d’eau durant les célébrations annuelles juives…

 

Les soldats israéliens entrant alors dans la Bande de Gaza pour demander aux enfants s’ils sont orphelins de père ou de mère… amenant tous ceux avec eux n’ayant plus de parents… pour prendre leurs organes avant de les envoyer aux États-Unis…

Tout Palestinien arrêté la troisième fois se faisant retirer ses organes pour sauver un juif ou un Jordanien musulman au nom de l’Amitié faisant passer ceux-ci pour ceux d’un juif…

Le peuple juif a rappelé au monde entier que cette partie de la Palestine fut remise par Dieu en tant que Terre Promise à Abraham, considéré comme leur Ancêtre, alors que lorsqu’il y mit pourtant les pieds, il dut entrer en Égypte à cause de guerres intestines et ce avant d’y retourner avec Loth se dirigeant vers Sodome pour ce dernier…

Les deux hommes s’exprimant dans une langue arabe d’Iraq et dans un hébreu d’Iran… Premières grandes couronnes avec l’Égypte des peuples arabes et hébraïques où ce dernier ne s’est jamais vraiment distingué du second… par ses « fruits »…

Le peuple hébraïque s’étant retrouvé dans l’Histoire maintes fois dans des génocides divers… et des humiliations puissantes… tantôt sous le pouvoir impérial de l’Égypte… tantôt sous celui d’Iraq… tous deux cousins de ce dernier… avant que Rome… l’Espagne… et l’Allemagne en fassent autant… rejetant soit cette tora ou ce peuple… jugés de plus en plus insignifiants à… l’Évolution des conduites sociales ayant pour objectif d’amener l’Homme à honorer son Prochain autant que Dieu… et non à se présenter dans la face de l’un comme de l’autre comme son Prince dans l’attente d’une quelconque Confirmation…

 

La descendance de Sara se distinguant de celle d’Agar et de celle de Kétura comme il en fut de même avec celle des jumeaux d’Isaac… cet Ésaü décrit à l’image de Caen par plusieurs… et ce Jacob avant qu’il ne porte le nom d’Israël… décrit à l’image d’Abel par d’autres… rappelant l’homme poilu et costaud à l’image de la bête mais aussi celui de l’Iraq et celui de l’Égypte et ce frère qui ne l’était pas… rappelant celui de l’Iran… mais aussi Dieu ayant à renaître en tant qu’Homme au sein de son Peuple élu selon la tora… et ce avant que le diable ne soit décrit comme tout Arabe ne rappelant ni le « juif sans patrie »… ni l’Iranien…

 

Bref, bien des peuples ont mordu à l’hameçon et mordent encore…

 

Le Palestinien et les peuples arabes se convertissant avec le temps au christianisme et à l’islam… en présence de nombreux peuples à l’image de cet Abel… de ce Jacob… et de ce dieu fou et jaloux de son peuple juif… préférant perdre la foi… avant de se tourner plus ou moins vers l’animisme… le polythéisme… Bouddha… le Dalaï Lama… entre autres…

 

Bref, le premier Prophète s’exprimant dans la langue arabe et hébraïque conduisant les opprimés juifs parmi d’autres d’Égypte vers l’Arabie saoudite actuelle traversant une Mer Rouge s’ouvrant que pour tel avant qu’il ne tue son frère Aaron présenté comme le prophète des juifs et qu’il trouve la mort ensuite sur cet autre territoire… avant qu’un Josué et une partie des ces libérés retournent pourtant en Palestine… après s’être… étrangement… tour à tour circoncis avant d’entrer sur le territoire… avant que le second Prophète naissant parmi eux et décrit par ces derniers comme étant un fils de Romain… un homme épris d’absolu… un magicien… rappelant plus le diable que le dieu de la tora… se méritant rien de moins que l’exclusion par le peuple… avant que le troisième Prophète insiste pour rappeler toute la puissance non pas d’un peuple juif mais d’un peuple croyant en un Dieu unique et Puissant détruisant à la Fin des Temps les Impies ayant fait de sa Loi une Abomination… avant qu’une mosquée ne s’élève en Palestine… sous la direction d’un calife… tandis que d’autres s’élevaient ailleurs… rappelant encore l’Égypte… l’Iraq… et l’Iran…

 

Ne sommes-nous pas à l’Ère de la Troisième Guerre mondiale où sous toutes les formes ont a promis hypocritement que soit remis un territoire, des Droits et des Devoirs dignes de ce nom aux Palestiniens… en vain…

 

Guerre à venir dirigée par majoritairement le chrétien et l’athée…

 

Bref, cet extraordinaire peuple juif élu par un dieu fou et jaloux ne saurait pas sans la présence des peuples protestants qu’ils soient britannique ou américain…

 

Bref, le juif semble avoir dirigé des guerres… qu’elles aient été de Six jours ou non… plus contre l’Égypte… l’Iraq et l’Iran… avec l’aide encore et toujours de ces bons vieux protestants… après avoir déclaré tour à tour coupable l’Allemagne d’Orgueil démesuré lors de la Seconde Guerre mondiale…

 

Bref, ni les États-Unis, ni les Britanniques, ni l’Égypte, ni l’Iraq, ni l’Iran, ni Rome, ni l’Espagne, ni l’Allemagne ont retrouvé leur couronne d’Antan… dans la face de cet Israël de plus en plus chancelant…

 

Les musulmans entrant depuis partout sur les territoires d’Europe et d’Amérique pour rappeler la patrie perdu au nom tantôt d’un protestantisme américain ou d’un coran interprété par des dieux fous et jaloux de leur peuple élu…

 

La Troisième Guerre mondiale mettant un terme enfin aux plus millénaires insinuations dommageables à… l’Évolution des conduites sociales ayant pour objectif d’amener l’Homme à honorer son Prochain autant que Dieu… et non à se présenter dans la face de l’un comme de l’autre comme son Prince dans l’attente d’une quelconque Confirmation…

 

Israël n’ayant jamais existé plus de 100 ans à chacune de ses réincarnations…

 

Tous les enfants juifs, de trois ans et moins, allant aux Palestiniens… toutes les femmes juives allant aux musulmans… tous les hommes juifs allant aux chrétiennes arabes… et ce même si le coran interdit tel à ces derniers soumettant celles-ci à s’unir avec un homme de foi supérieur…

 

Tous les autres enfants allant à l’Orphelinat avant d’y trouver la stérilisation dès l’âge de procréer…

 

La tora trouvant la mort si chèrement souhaitée par les peuples arabes, Rome, l’Espagne, et l’Allemagne… avec le protestantisme… entre autres…

 

Quotidien (partie 2)

L’Allemand se lève prenant verre d’eau jetant un coup d’oeil à l’extérieur… qu’il pleuve ou non… il s’en fout… il a bien dormi… il a bien mangé la veille… il a bien rit… ne pouvant le perturber que le traître…

On ne veut pas entendre trop le téléphone sonner… rappelant non pas l’amour mais la pitié… la dépendance… l’égarement…

Aucun visiteur avant 16 heures désire-t-il… comme il en est de même pour le week-end… temps réservé exclusivement à la famille comme à soi…

L’armée grande et puissante prête à tout… attend les ordres…

« Bénissez ce Dimanche sans viande soulignant le dernier Repas du Premier Homme et de la Première Femme… avec Dieu pour Témoin… avant l’Exclusion et… son Repos… » dira-t-il pour l’un des trois repas…

Aujourd’hui c’est son anniversaire… une femme chante pour lui… un enfant lui offrant un dessin…

Il fait le voeu de rencontrer le plus récent intellectuel ayant su émouvoir le peuple…

L’homme pense… ne se pardonnant pas l’erreur si près du but… mais toutes… une fois l’avoir atteint…

L’homme pense… à sa valeur pour Dieu… à celle de son peuple… à celle de sa langue… à celle de ses oeuvres… acceptant de ne pas être maître de tout…

Une Crise est en cours… les chômeurs augmentant… avec les itinérants… les fous… les prostituées… les chiens errants… les rats… les grippes… les morts…

 

« Il faut faire quelque chose » se dit-t-il…

 

Quotidien (partie 3)

Le Russe se lève prenant son jus plus tiède que froid… avec une galette… pouvant tout faire ou presque en mangeant… parce que le temps du repas n’est ni Centre de sa vie ni celui de sa journée… sauf lors d’occasions très spéciales…

L’homme sortant enfin dehors se dégourdir un peu en marchant et ce même s’il a un véhicule… car pieds nus l’Homme fut créé pour s’adresser à Dieu et non à cheval ou à dos d’âne… car pieds nus Il lui a tout donné et non en l’assoyant avant… sur une Arche de l’Alliance… imputrescible…

L’armée grande et puissante prête à tout… attends les ordres… de la Russie comme de la Chine…

« Bénissez ce Dimanche, Jour du Seigneur et du Pardon envers ses Créatures lui ayant désobéi… avant que ne soit la toute première Pluie sur eux… pour les laver de leur souillure… avant qu’ils ne connaissent pour la toute première fois… la honte… la faim et l’effroi… avant que ne soit fait l’aîné… rival du père… et du second… rival de l’aîné… » dira-t-il pour l’un des trois repas…

Aujourd’hui c’est son anniversaire… Il envoie l’information par texto à ses camarades… qui lui souhaitent l’Alzheimer durant 24 heures… une vraie apparition… de prendre son pieds en observant les aiguilles de l’horloge… avant de lui offrir un bonbon… et un mot écris sur un bout de papier… disant « Bonne Fête »…

L’homme arrivant chez lui trouvant ses parents… son épouse et ses enfants… l’attendant pour manger…

Il fait le voeu de toujours rester beau… et de toujours trouver une femme…

Tant de kilomètres a parcouru l’homme pour se rendre sur un tel territoire considéré comme le plus hostile d’Europe… avant d’y planter son drapeau… pour une raison ne pouvant que rappeler plus ou moins la même que celle du Chinois… croit-il…

L’homme pense… à sa valeur qu’il fait égale à celle de son territoire… acceptant d’être maître dans son « église »… et non en présence des « apôtres »…

Une Crise est en cours… la plupart des jeunes femmes désirant travailler à temps plein devant être stérilisées… connaître une personne dans l’entreprise pour être embauchées… être fille d’un policier ou d’un militaire… sinon travailler pour les siens… tandis que la plupart des jeunes hommes ayant à avoir un secondaire 5 complété… parler plus d’une langue… avoir belle apparence… sinon travailler pour les siens… conduisant les autres soit à l’Exode… au crime ou au suicide…

« Il faut faire quelque chose » se dit-t-il… « rappeler au peuple que les vrais Russes auront toujours leur place en Russie… »

 

Quotidien (partie 4)

Le Chinois se lève s’étirant… respirant… avant de boire la petite tasse d’eau chaude… prenant son premier repas comme pour celui d’un roi… et le dernier comme pour celui de l’esclave…

L’homme pouvant attendre midi pour sortir dehors… et minuit pour recommencer…

La fleur… le papillon.. l’insecte… l’oiseau… faisant partie de son décor…

Les Divisions de l’armée grande et puissante prête à tout… attendent les ordres… de la Chine ou du Japon… de la Chine ou de la Corée du Nord… de la Chine ou de la Russie…

Aujourd’hui c’est son anniversaire… l’homme s’en souvenant… c’est ce qui compte… se refusant de le mentionner aux camarades…

L’homme pense… à la vie éternelle de la Nature… aux peuples sans avenir… aux lois mondiales… aux morts qui seront profanés… aux femmes sans enfant… à sa valeur pour les Occidentaux voyant leur chien… meilleur ami de l’homme… consommé par ce dernier…

L’homme pense… à l’être humain remplaçant le Dollar… à la bête et l’enfant remplaçant la Monnaie… au breuvage des dieux de l’Olympe… au pouvoir de l’écrit… à celui du feu… de l’Ordre mais aussi du Désordre…

« Il faut faire quelque chose » se dit-t-il… « donner à tout homme un fils… à tout fils, une épouse… à toute épouse… l’enfant… à tout enfant… le savoir… à tout savoir… l’Histoire du peuple de Chine… »

 

Quotidien (partie 5)

L’Américain se lève pressé de lire son journal… avec un thé… ou un café… pour connaître la « température » du peuple comme du monde selon ce qu’il considère être par les meilleurs journalistes… issus des plus grandes écoles…

L’homme sortant enfin dehors prêt à tout moment d’être tué par un tueur fou… sans emploi… sans copine… sans diplôme… sans argent… sans avenir…

L’armée grande et puissante prête à tout… attend les ordres… pour monter au Nord comme pour descendre au Sud de l’Amérique…

Aujourd’hui c’est son anniversaire… tous ses proches le sauront… il demande peu à part de s’aimer et de faire la guerre comme les Esquimaux…

L’homme pense… nul ne pouvant humilier l’Américain à part celui d’un même grand territoire… d’une même grande fortune… d’une même Mère…

L’homme pense… nul ne pouvant détruire les États-Unis… à part son Contraire…

« Il faut faire quelque chose » se dit-t-il… « rappeler qui sont nos héros… quelles furent nos guerres… nos conquêtes… nos alliances… et nos plus Grands génies… »

 

Quotidien (partie 6)

Le Britannique se lève pressé de faire ses appels importants pour n’en avoir plus aucun à faire dans l’après-midi se contentant de les recevoir… et de répondre ou non… avant de déjeuner léger… de se balader et de jeter peut-être un coup d’oeil furtif sur les bourses…

L’armée grande et puissante prête à tout… attend les ordres… des Américains…

Aujourd’hui c’est son anniversaire… il célébrera celui-ci avec l’épouse… et ce même si les enfants sont présents et en bas âge… faisant de sa relation avec elle… la plus importante…

L’homme pense… « nul n’étant plus compatible avec lui que l’Américain… que l’Autrichien… que l’Allemand… et que le Japonais… nul n’étant plus incompatible que la Suisse… que la Suède… que le Québec… que la Norvège… et que l’Islande… »

L’homme pense… « malheur à ceux n’honorant pas la monarchie britannique… ses esclaves… sa langue du commerce… et ses fautes d’orthographe… »

 

Le Territoire (partie 1)

« Toute ta vie, tu te présentes avec un Territoire que tu crois acquis alors que même l’épouse ne l’est pas… alors que même le frère peut être Juda… et lorsque tu vois cela se produire… tu te dis… pas moi… cela n’arrive qu’aux autres… jusqu’au jour où tu réalises que tu es arrivé à la ligne d’arrivée où plus rien n’est acquis… pas même ton titre de champion intemporel…

Hier, l’homme cognait sur la femme… ensuite ce fut le Blanc sur le Noir… enfin le musulman sur le chrétien… Comment ne pas prévoir la suite…

Le roi rêve de royaumes… le macho de femmes… l’athée de croyants… le croyant d’athées…

De la personne plus près de toi, tu dois te méfier mais il peut arriver que ce soit aussi de la personne la plus loin de toi… pour peu importe quelle raison… en lien avec ce que l’on veut… de mauvaises herbes sur ton territoire…

À la Fin des Temps, tous nous nous retrouvons avec un ennemi de même taille… Les alliés demeurant trop occupés avec le leur…

Que veut l’ennemi… tout… »

 

Le Territoire (partie 2)

« Toute ta vie, tu te présentes avec un Territoire que tu fais Mère et pour peuple, Père… sachant que l’Orphelin a toujours été… Juif d’abord avant tous… espérant ne pas trop lui ressembler pour se mériter le même sort… ignorant que celui qui te prendra Mère et Père te rappellera le Juif d’une des 12 Tribus…

Absolument rien à voir avec les Amérindiens…

Puis, vient le premier coup… tu tends l’autre joue… puis vient le second… Tu n’en reviens pas… Tu aurais donné ta vie pour lui…

Quelque chose te garde rempli d’espoir… ta foi en la Justice suprême…

Hier, tu mangeais le pain en pensant à Dieu… et tu buvais le vin en pensant à la Guerre mondiale…

Rien de pire que le viol d’un homme par son frère… avant de ne violer l’épouse… et l’enfant à son image…

Rien de pire que de voir l’enfer en tout feu… le déluge en toute pluie… et la sainte en toute femme… en présence d’un pareil ennemi…

Faites que le changement des langues soit… que la Tour de Babel s’écrase… que toutes les mers s’ouvrent… après qu’il y ait eu Plaies d’Égypte…

L’Éthiopie désormais c’est l’Asie… l’Europe… et l’Amérique du Sud…

Tu danses avec le roi saoudien… Tu danses avec Israël… Tu cognes sur l’Europe… Les dés sont jetés… »

 

Le Territoire (partie 3)

« Toute ta vie, tu te présentes avec un Territoire que tu fais Miel… sachant que la guêpe africaine n’est pas pour toi… ignorant complètement que l’on pouvait t’accuser avec des mensonges ignobles dignes de l’imagination d’un pervers abusé par les siens…

Sur le coup, tu demandes l’aide à tous, refusant de te porter secours sous peine de recevoir le même châtiment te rappelant qu’il y aura toujours quelque chose pour provoquer celui qui n’a rien d’autres que ses poings pour s’affirmer…

Alors tu prends les armes… un bâton… une pioche… des cailloux… et tu pries le Ciel demandant qu’il soit tué à la Face du Monde…

L’ennemi entre en tuant le chien… incendiant sa niche… urinant dans le poulailler… avant de lancer des grenades partout… de poser des mines près des rives… d’accrocher des bambins sur des cordes à linge… de violer des vieilles femmes… d’humilier de vieux hommes… coupant des têtes ici et là dans les plus belles maisons… avant de s’en retourner…

Tu vois encore… tu respires encore… ta famille n’a pas eu cette chance… un enfant pleure… tu n’as pas le choix… tu le tues… tous les siens sont morts…

Le jouet au sol n’ayant plus jamais la même signification…

L’idée de dormir dans un dépotoir te vient à l’idée… là au moins tout sentira moins fort…

Tu vois encore… tu respires encore… un chien venant vers toi… C’est lui qui te ramènera à la vie… »

 

Le Territoire (partie 4)

« Toute ta vie, tu te présentes avec un Territoire que tu fais Jonc à ton doigt… ignorant que pour une petite histoire de rien du tout on aurait envie de te tuer…

Au départ, tu crois à la blague… aux caméras cachées… ensuite tu comprends… que ton allié t’encule…

Puis vient l’histoire abracadabrante… tu te sens face à des inconnus… des échappés d’un asile de fous… mais quels acteurs…

Les arrestations défilant… de vrais règlements de compte avec les plus honnêtes…

Tu regardes ta langue… Elle n’est pas noire pourtant…

Tu crains t’endormir… te réveiller… On t’a bien drogué et violé…

Tu décides de ne pas tenir rancune… préférant croire que la jalousie à 72 faces…

Le diable n’aimant pas Dieu… Le Dieu l’excusant…

Tu penses à ton dernier Noël… à ta dernière baise… au dernier oiseau que tu as vu…

L’eau ne goûtant plus jamais comme avant…

Tous tes sens sont mêlés… tu entends rire celui-là même que tu as entendu des années… provoquant ton sourire alors qu’hier… il t’a torturé…

Il ne faut pas pleurer sa mort lorsque l’on tient toujours debout…

Ta fortune est immense… C’est déjà ça…

Tu retournes enfin chez toi… ton frère que tu ne reconnais plus est là… voyant l’ennemi chez tous…

Tous tes sens demeureront mêlés à jamais… »

 

Le Territoire (partie 5)

« Toute ta vie, tu te présentes avec un Territoire que tu fais ton Ombre… ignorant que pour avoir sauvé ton « frère » de l’abîme tu te retrouverais Cible de Père et Mère…

Ton crime… avoir marché avec le « diable »… avoir voulu le même royaume… confondu avec la Pureté… car les épouses y étaient vierges… les concubines y étaient aveugles… les éphèbes y étaient de ta race et de ta langue… et les hermaphrodites et travestis y étaient végétaliens…

Les accusations sont nombreuses… On te destine à « l’enfer de la tora d’Israël »… Tu t’en fous… C’est le « rabbin »… à qui tous remettent l’offrande… qui t’y a conduit avec lui… »

 

Le Territoire (partie 6)

« Toute ta vie, tu te présentes avec un Territoire que tu fais Perle… ignorant que pour avoir sauvé Père et Mère… de l’abîme… tu te retrouverais Cible de ton « frère »…

Tu te souviens très bien de tout ce que tu as fait et pourquoi… Il y avait les démons et le diable avec un livre et toi tu as comparé soigneusement les anges et ton Dieu à ces derniers  avant de les condamner à un enfer expressément créé que pour eux…

Ensuite, ceux que l’on croyait alliés se sont révélés ennemis en présence de démons très différents aux premiers envoyés en enfer…

Puis, mondialement on s’est retrouvé finalement accusés d’avoir été possédés par l’anti-Christ…

Premier réflexe… Tu te dis que c’est absolument impossible… comme tout homme ne peut confondre le chien avec le chat… mais c’est pourtant ce dont tu seras accusé…

Puis, vient la condamnation… Vivre avec l’opprobre…

Tu en as rien à foutre… Tu ne remets rien en question… Ton territoire est une Perle… et ton « frère » t’a fait Cible parce qu’il n’a pu tuer autant que toi des démons…

C’est simple… Le démon peut être jaloux du « démon »… Le plus bel ange peut être jaloux du Plus Bel Ange…

Vivre l’Opprobre…

Vivre l’enfer… sur terre…

Vivre Père et Mère… et « frère » qui a dilapidé son héritage et qui revient auprès des siens pour cette fois recommencer avec celui du cadet…

Vivre l’Opprobre…

Vivre l’enfer… sur terre… et la guerre entre seigneurs… »

 

L’ami (partie 1)

« Heureux comme un saint que tu fus le jour où l’homme le plus puissant du monde t’appelle pour te demander d’aller détruire une terre islamisée où la sainte rappelle le bétail à négocier… à revendre… à renégocier… car il est écrit tel dans leur islam…

Heureux comme Tarzan que tu fus le jour où tu soumets de tels musulmans n’ayant pas compris que la « Jungle » n’est pas maître du Sauvage… où la sainte rappelle la plus grande putain manquée… soumise cette fois à te réciter le coran pendant que son père l’encule…

Le Chrétien de nos jours ayant la même mission que celui du passé… combattre le païen… le protestant… l’athée… que Dieu t’envoie pour te soumettre au guerrier des guerriers dont le peuple le plus saint des peuples dépend pour survivre…

Drôle de coïncidence n’est-ce pas…

Le Dernier Repas c’est ça… bouffer sa pomme en présence « d’un peuple d’ignares »… avant non pas de sortir du Jardin mais d’y retourner… ah… ah… ah…

Heureux comme un saint que tu fus le jour où tu les vois enfin se Dévorer entre eux te regardant comme un chat qui passe…

Heureux comme Tarzan que tu fus le jour où un jeune enfant… devant son père… t’appelle père… »

 

L’ami (partie 2)

« Heureux comme un saint que tu fus le jour où l’homme le plus puissant du monde t’appelle pour te déclarer tout son amour… insistant aussi pour le rappeler aussi à ton armée… alors tu acceptes…

Alors tu le vois arrivé parfumé… Tu devines le nettoyage de dents… l’épilation annale… la manucure… la pédicure… la coupe de cheveux… la nouvelle cravate… et les nouveaux bas…

Tu t’attends au pire… l’armée de même…

L’homme le plus puissant du monde commençant à nouveau sa déclaration d’amour… rappelant à tous l’importance du mariage mais aussi du remariage… de la puissance du pardon… de celui de l’Arc-en-ciel… et de celle de la « Bite » qui ne lève plus…

Tu écoutes… C’est un déjà-vu… Puis, tu le reconduis…

Premier réflexe… un verre d’alcool… Deuxième réflexe… un film hard de porno… Troisième réflexe… croquer dans une Pomme… »

 

L’ami (partie 3)

« Heureux comme un saint que tu fus le jour où l’homme le plus puissant du monde t’appelle pour te déclarer qu’il veut sauver ce monde avec toi…

Tu débarques sur le territoire du peuple en proie à un diable fou… Le sang est partout…

Tu n’es pas sûr d’y parvenir mais tu espères… en présence de ce qui allait se révéler être le Jumeau…

Tu circules avec les meilleurs entre les cadavres… avant de tomber sur ce qui se présentent comme les alliés du territoire… couverts autant de sang… sauf qu’ils sont des Morts-Vivants…

On t’offre un cigare… Tu pars vers une autre Dimension… Tu n’es pas drogué pourtant… juste détaché de ton passé…

Où que tu te rendes pour y trouver l’ami… l’ami n’y est plus… où que tu ailles pour le retrouver… l’ami est parti… qui que tu rejoignes pour lui parler… l’ami est disparu…

Ton coeur s’affole… tu vomis un peu… tu fais l’effort même de te branler avant de dormir…

Les femmes inconsolables sont partout… des violées par milliers…

Le Jumeau t’apprend qu’un groupe de survivants t’attend au coin d’une rue et que le mot de passe est « Rentre-moé dedans »…

Tu te rends au coin de la rue et tu dis « Rentre-moé dedans »… on te remet le groupe de survivants et en bonus… un autre cigare…

Tu es content… tu as presque envie de chanter… circulant à nouveau entre les cadavres…

Tu croises encore ce Jumeau… il t’annonce que là où tu voulais te rendre qu’il y a le diable fou et qu’il serait dans ton intérêt d’avancer jusqu’au bout de la route où l’ami tant cherché t’attends…

Tu jubiles circulant toujours entre les cadavres de plus en plus nombreux… une envie de déféquer te prenant soudain… tu n’as pas le choix… il faut s’arrêter et chier… entre les morts…

Tu demandes s’il y en a d’autres qui ont besoin d’aller au petit coin… la moitié des survivants débarquent pour faire de même…

Une fois arrivé au bout de la route… tu trouves le diable qui t’attend… boîte de cigares pour présent…

Tu n’as jamais été aussi heureux de le trouver de bonne humeur… »

 

L’ami (partie 4)

« Heureux comme un saint que tu fus le jour où l’homme le plus puissant du monde t’appelle pour te déclarer que la guerre entre les démons est terminée…

Nulle guerre digne de ce nom ne pouvant commencer et se conclure sans seigneurs de guerre experts en autopsie de l’Histoire…

Les hommes les plus intelligents défilant devant toi comme des agneaux à offrir en sacrifice dans un box pour accusés…

Le démon n’étant jamais loin de l’ange… le Dieu n’étant jamais loin du diable…

Les souvenirs les plus sordides entrant dans tes deux oreilles comme une transfusion de sang… pour t’aider à voir… plus loin… dans un avenir… à nouveau de guerre… évidemment… cela ne peut être la dernière…

Tu découvres enfin quelque chose à force de disséquer… les génocides conduisent l’homme à se désensibiliser… tandis que l’odeur de la Mort l’amène à apprécier l’enfer…

L’ennemi diabolisé finissant par être vu partout par ce dernier… qui ne désire plus mettre fin à la Guerre… au nom d’une sanctification sans bon sens de son peuple… de son territoire… de sa race… de ses oeuvres… qualifiés alors de suprêmes… sur terre… pour justifier l’immensité de toute sa « sainte » haine…

Tu réalises encore autre chose… malgré toute l’horreur décrite… tu ne peux être en face des plus grands démons… des plus grandes victimes… Impossible…

Tu te rappelles alors que tout père pouvant… pour une raison… qu’il ignore complètement… baiser sa fille… enculer son fils… tuer l’épouse… tuer le père… comme il en va de même pour la guerre entre alliés… entre ennemis… entre ces peuples et ce Ciel…

Bref, les hommes les plus intelligents sont parvenus à te faire douter de la Toute Puissance de Dieu… tu te tais… tu gardes tout pour toi… c’est l’Épreuve… il faut garder la foi aussi en de plus grands seigneurs de guerre…

À la grande surprise de tous… un accusé pleure parmi les autres… on lui demande pourquoi… il ne sait même pas pourquoi… Tu comprends à nouveau quelque chose…

Nul « saint » ne désirant vieillir et mourir dans l’humiliation…

Tu te questionnes… Quelles seront bien les plus grandes humiliations à venir… pour… à nouveau… les plus intelligents des hommes… Sous la puissance cette fois d’un plus grand Feu… la disparition de tout un peuple avec sa langue… »

 

L’ami (partie 5)

« Heureux comme un « frère » que tu fus le jour où l’homme le plus puissant du monde t’appelle pour te déclarer qu’il a créé une rivière de sang que même la pluie n’arrive à purifier…

La vraie guerre c’est ça… Elle doit te rappeler le Déluge… et le Feu de Sodome… à la fois…

L’héro de guerre se méritant d’avoir pour souvenir la femme en pleurs tentant de remettre la tête sur le cou de son enfant encore dans ses bras… L’épouse en pleurs cherchant la bite de l’époux tout autour avant qu’il ne soit enterré…

 

L’honneur se mesurant aussi au degré de cruauté… T’as-vu Dieu avec son Déluge et son Feu de Sodome…

 

Le vrai dépucelage se faisant à la guerre… plus rien ne pouvant te faire perdre ton érection par la suite…

 

Les plus beaux rêves se faisant à la guerre… aucune drogue hallucinogène ne pouvant les égaler…

 

Tu as l’arc-en-ciel là au-dessus d’un génocide… un noyé passant devant toi pendant que tu te nettoies sur la rive… une « vierge » te suppliant de lui faire un enfant… ce que tu fais… avant de la pendre à un arbre car comme ça il aura plus de chance de se développer… le bel enfant de guerre non loin de trois ou quatre ans qui a appris à sucer comme une pute… et puis vient un jour où il faut faire l’Arbre de Noël… décoré de tout ce que l’on veut…

 

Et puis vient un Temps où il faut se rappeler la différence entre la Sangsue et le Chacal… »

 

L’ami (partie 6)

« Heureux comme un « Élu » que tu fus le jour où l’homme le plus puissant du monde t’appelle pour t’annoncer que tu pars en mission…

C’est Friedrich Nietzche qui l’a dit, il y a les surhommes et les sous-hommes… Les premiers s’unissant aux femmes puissantes… les seconds, aux connes…

Tu arrives sur le terrain, tu y trouves des hommes mendiant pour se faire réparer les dents par le garagiste du coin et des femmes mendiant pour faire tuer leur époux par le garagiste aussi du coin… en présence d’enfants te masturbant pour un dollar…

Tu as ensuite plus loin… le champion de la décapitation… marié à des fillettes de 10 ans… qui se lève à midi pour prier… avant de chier dans un bol que l’épouse doit aller porter au désert pour plaire aux scarabées…

Et encore plus loin… le gars qui tue des innocents au nom de l’islam qui ne sait même pas lire… à qui on a dit la même chose que moi mais en envers… le consolant avec un sabre après avoir raté… pour ses sept ans… sa circoncision… faute non pas de bonne lame mais de bonnes lunettes…

La mission est simple… rappeler que le saint n’est rien sans « l’Oeil du Ciel »… ce satellite… qui désacralise ses moindres faits et gestes… car le saint doit être Parfait… comme Dieu a aussi créé l’Homme et la Femme parfait au Commencement… sinon c’est un demi-dieu… un oscar pour païen… une balance pour croyants se distinguant avec leur livre… ou un seigneur de guerre…

Quand tu vois le saint soumis à communiquer ses saintetés par les média sociaux… tu peux alors aussi faire de saint l’homme dans l’Espace… les membres de l’Organisation des Nations Unies… ceux de l’Interpol… et le cascadeur de film…

Heureux comme un « Élu » que tu fus le jour où l’homme le plus puissant du monde t’appelle pour t’annoncer que tu rentres de ta mission…

Mais quels délices la crème glacée… la pharmacie au coin de la rue… l’itinérant qui sait lire… et ce miroir… qui te rappelle… que l’on doit tous à l’occasion aller en enfer… pour se purifier de nos péchés… »

 

De toute l’équipe de jamaisdeuxsanstoi.ca