, , , ,

Profil de la femme Objet

Profil de la femme Objet

Profil de la femme Objet

La femme Objet connaît bien son corps et peu son âme… faisant de l’un son Bouclier et de l’autre sa « Plaie d’Égypte »… s’exprimant donc la plupart du temps dans un langage corporel… un vêtement… un parfum… un maquillage… un rot…

La femme Objet pouvant donc avoir l’impression qu’elle peut entrer et sortir où elle le veut… alors qu’elle se retrouve souvent confrontée à garder jalousement un mutisme pouvant même parfois devenir obsessionnel… et rendre inconfortables les autres femmes…

La femme Objet pouvant aussi informer sur la mode… n’ayant souvent pas le choix de s’y faire experte… étant plus prédisposée à ne pas comprendre tout ce qui peut toucher les autres aspects de sa vie…

La femme Objet une fois mère n’ayant alors que très peu à dire sur l’éducation de son enfant… déléguant la plupart de ses responsabilités donc soit au père… ou à autre…

La femme Objet pouvant avoir évoluée dans un environnement de femmes Objets, être née d’une mère Objet sinon l’avoir ardemment désirée en présence d’hommes ne s’intéressant qu’à ce type de femmes… ou de femmes idolâtrant celles-ci…

La femme Objet vieillissante pouvant alors expérimenter les troubles sérieux de santé mentale puisque son image ne lui envoie plus la compatibilité avec ses propres critères de beauté, leurs conséquences sur un entourage quelconque et tout ce qu’elle peut ressentir en présence de moins d’attention comme de moins de crédibilité, entre autres…

La femme Objet pouvant encore être Athée ou Croyante… où dès que ses repères augmentent pour atteindre un certain niveau de qualité de vie différent et donc de bonheur autre… elle risque alors de se retrouver soumise à prendre l’une des plus difficiles décisions de son existence: changer son environnement où ceux qui l’entourent peuvent alors ne pas vouloir suivre pour toutes les raisons que l’on veut… ou se mentir pour mieux plaire à son homme… les copains de ce dernier… les idolâtres… et compagnie…

La femme Objet pouvant donc avoir recours à des transformations sur son corps extravagantes… rappelant la volumineuse augmentation mammaire sinon des lèvres par intervention chirurgicale… entre autres…

La femme Objet pouvant aussi littéralement entrer en psychose dès qu’elle est cocue…

La femme Objet appréciant l’homme qui la complimente, lui rappelle sa grande beauté, l’excitation qu’il éprouve en la voyant ne serait-ce que sur photo, ne pouvant ne pas s’empêcher de la comparer avec toute autre femme Objet… avant d’entrer pour elle sinon pour lui-même dans le même Piège… n’hésitant pas à retoucher excessivement son image…

La femme Objet unie à l’homme Objet pouvant croire alors qu’ils représentent une Forme de suprématie sociale puisque toutes les têtes ou presque peuvent se retourner sur leur apparence… ne pouvant qu’être prédisposés, un jour, consciemment ou inconsciemment, à « combattre », par leur image et leur prouesse chirurgicale, ceux qui y parviennent tout autant soit par leur jeunesse… soit par leur rationalisme… pouvant être tout autant socialement jugés suprêmes ou non… car dans cet univers… les Contraires ne s’attirant pas… à moins que le second groupe n’aspire aux mêmes transformations excessives avec l’âge… pour demeurer dans la « Course »… pour « l’Amour du Public démuni de tout autre repère »…

On apprécie donc la femme Objet comme l’homme Objet dans un cadre spectaculaire pour amuser la Galerie venue se Divertir… pour toujours et encore mieux apprécier à nouveau le Rationalisme… de même ampleur sinon plus… que l’on souhaite meilleur pour l’âme… car ceux qui ne voient que l’extérieur pouvant croire que la « Terre » est inhabitée au côté de « Saturne »… sinon qu’un « volcan » est moins puissant qu’un « tsunami » alors qu’il l’est tout autant…

La femme Objet étant aussi autant à risque que l’homme Objet de tout foutre en l’air pour se sentir mieux… se « désintoxiquer »… et se retrouver… avant ou non un suicide…

La femme Objet comme l’homme Objet se suicidant nus… rappelant Marilyn Monroe, une actrice américaine et le chanteur du groupe The Door… Jim Morrison.

La femme Objet développant une compulsion se tournant vers la masturbation sinon… l’excision pour se distinguer des autres… alors que l’homme sera soit plus prédisposé à l’inceste soit à l’homosexualité… soit à la circoncision…

Les femmes Objet et homosexuelles étant sans contredit en moins grand nombre que les hommes Objet et homosexuels… où la Société en faisant sa Couronne ne pouvant que compter le plus grand nombre d’idolâtres, d’homosexuels, de victimes d’inceste, de malades mentaux comme de suicidaires… alors qu’en Afrique, elle compterait de nombreuses femmes excisées rappelant l’Égypte d’Autrefois, la Somalie, le Kenya, entre autres…

L’avenir de telles personnes pouvant donc être souvent empreint d’abus de toute sorte envers les autres et encore plus s’ils sont issus d’un autre peuple, avant de sombrer lentement dans une forme de schizophrénie mégalomane… et d’assister soit à une grande Destruction de Peuples contraires… soit à le leur… par voie d’une Guerre mondiale… ou non…

 

Un juif dit un jour: « Le Jour Un fut le plus Beau en présence que de la Lumière… le Jour Sept ne pouvant qu’être le Pire… en présence du Jour Deux au Jour Six ayant conduit à Celui-ci…

L’Homme dans tout son Désir de plaire à Dieu pouvant donc extrêmement Le décevoir lorsque l’on tient compte d’où la Perfection sur Terre comme chez Elle peut conduire…

 

Tu cherches l’Exclusion… Voici la mappe… »

 

Un chrétien dit un jour: « Les plus beaux comme les plus intelligents finissent souvent par devenir Boucs émissaires d’une… micro ou macro… société… contraire… alors que nous avons pour Devoir premier de nous faire intelligents… car quiconque fait du Devoir le plus important d’être beau… ne pouvant que rappeler le Païen…

Le Païen multiplie les guerres… les compulsions de toute sorte… les amis… les ennemis… et les échecs… le distinguant de toute personne faisant de son Devoir premier l’effort d’être intelligent car ce qui distingue le Sage de l’Impie à un âge avancé ne pouvant qu’être donc à la fois leur raisonnement et leur apparence…

Dieu agenouillant Jésus… faisant de même avec le Musulman…

Tu viens d’être réduit de moitié… devant Lui… À ton avis, Il a réduit ton apparence ou ton intelligence? »

 

Un musulman dit un jour: « Tu dois aimer avant tout la femme voilée… L’homme ayant le Devoir de s’unir avec la femme intelligente…

Tu dois aimer avant tout le Kamikaze… L’homme ayant le Devoir d’accepter de remettre ses enfants à la Guerre sainte pour toute l’Intelligence qu’elle peut représenter…

Et tu dois aimer avant tout le Coran… et ce même qu’il n’est pas écrit dans ta langue… ne te permettant pas de le lire… sans interprète… et ce pour les mêmes raisons… »

 

Un saint dit un jour: « L’enfant découvre ses mains et son sexe avant la valeur de son coeur et de sa tête… Dieu le lui permettant… Comment rester à ce stade toute sa vie…

L’homme découvrant la femme en douleur lors de la défloration… Dieu le lui permettant… Comment rester à ce stade toute sa vie…

La femme découvrant en douleur l’enfant lors de l’accouchement… Dieu le lui permettant… Comment rester à ce stade toute sa vie…

On dit que la Vieillesse libère des Complexes… et que la Connaissance le permet encore plus…

Donc si l’Arbre de la Connaissance est Interdit au Commencement c’est car il ne le doit pas l’être à la Fin des Temps et ce pour empêcher la Fin du monde… »

 

Un saint dit un jour: « La femme ne pouvant pas être plus belle lorsqu’elle a péché… le diable ne pouvant pas être plus laid lorsqu’il l’a séduite…

La plus belle des femmes pouvant être séduite par le plus laid…

Une fois avilie, la femme ne pouvant pas être plus laide lorsqu’elle séduit l’homme…

Le plus beau des hommes pouvant aussi être séduit par la plus laide…

Dieu ayant pourtant toléré l’Imperfection dans ce Jardin d’Éden… mais à un certain degré…

Que sera la Fin des Temps… Dieu tolérant la Perfection en ce monde… mais à un certain degré…

Détruit la Perfection restante… et tu verras le Feu tombé du Ciel…

Tu reconnais la Perfection par la présence Suprême de Dieu en son sein… »

 

Un saint dit un jour: « Tu ne peux dire que le Soleil est plus beau que la Lune… que l’Hiver est plus beau que l’Automne…

Si Dieu crée la Lumière avec sa Main Droite, Il ne peut être qu’à sa Gauche…

Toute la Création ne tournant pas autour de Lui mais de la Lumière…

Ne cherche pas le Messie au centre des Trois Religions… comme au Centre du monde… car comme pour Dieu… tu le trouveras ou tu la trouveras à la Gauche de ce Tout…

Dieu, certes est Lumière, mais dans le Noir… ne pouvant que désirer de même pour celui ou celle qui Annoncera la Fin des Temps…

Le soleil se lève à l’Est… et se couche à l’Ouest…

L’Arbre Interdit s’étant trouvé au Centre du Jardin…

N’y cherche jamais là un tel Messie… »

 

http://www.mystere-tv.com/la-fin-de-jim-morrison-suicide-ou-meurtre-v2527.html

https://translate.google.ca/translate?hl=fr&sl=en&u=http://performingsongwriter.com/mysterious-death-jim-morrison/&prev=search

https://fr.wikipedia.org/wiki/Marilyn_Monroe

 

L’homme qui ne parlait plus (Partie 1)

L’homme qui ne parlait plus écrit: « Lorsque l’on diagnostiqua ma maladie, il me restait près de sept ans à vivre… m’échelonnant tous les symptômes qui allaient suivre ceux ayant apparus… les difficultés d’élocution se faisant préliminaire à la perte de parole… mes chutes à la paralysie… ma confusion à la perte de mémoire… je révisa alors mon testament… avant de prendre la décision de rompre avec ma conjointe des 10 dernières années de 20 ans ma cadette… réagissant ensuite plus fortement à tout ce qui m’attendait qu’à ma décision…

Nul ne désirant entrer en prison pour 25 ans interdisant à l’épouse de recommencer sa vie… J’étais chrétien, elle était protestante… faisant de l’Essence même de la Protestation toute sa raison d’être… me promettant de ne pas m’abandonner…

J’accepta alors son choix à la condition qu’elle relate ma régression par écrit pour à tout moment ne jamais regretter l’abandon… de goûter à nouveau au bonheur durant mon grand malheur… de souhaiter même ma mort… comme de me la « donner » en m’oubliant pendant l’Amour… comme lors de sa propre mort…

Les symptômes devenant alors plus envahissants… confondant « je veux manger » avec « je veux dormir »… « donne-moi un stylo » avec « donne-moi à boire » ignorant pendant des jours le bon terme avant de tout oublier… urinant ensuite dans la cuisine… devant les invités… me faisant tantôt vulgaire tantôt fou… devant ses éclats de rire…

 

Je savais bien qu’elle riait de moi… elle l’avait toujours fait… et c’était bien ainsi…

 

Puis vint l’incapacité totale de parler comme plus ou moins de bouger… désirant mourir là… ma Belle remplissant alors toutes les pièces de toutes les odeurs inimaginables… cuisinant comme jamais… pour elle-même… repassant tantôt mon pyjama dans ma face… chose qu’elle n’avait jamais fait… me simulant parfois son désir de me torturer…

Mon Dieu, était-elle consciente de toutes les années qu’elles s’apprêtait à perdre à jouer à la maman avec l’un des plus grands poids lourds… l’un des plus grands handicapés de ce monde…

Puis vinrent les intervenantes pour l’aider à la tâche… tantôt me donnant mon bain… tantôt me faisant la lecture… en me tenant la main à sa demande…

Évidemment, je ne comprenais plus souvent rien qu’autrement… mais il m’arrivait encore d’avoir des moments de lucidité… bref, Stephen Hawking vivait un enfer mieux que le mien…

On ne sait pas toujours ce qui nous donne le rhume… ou pourquoi l’écharde au doigt… mais à un moment donné ou à un autre on doit les expérimenter…

 

J’en déduis alors que parce que je fus heureux toute ma vie… que tel n’en fut que le prix… »

 

L’homme qui ne parlait plus (Partie 2)

L’homme qui ne parlait plus écrit: « Je n’ai jamais prédit qu’elle me quitterait… de cœur ou de tête… mais je l’ai prédit pour ma communauté… car dès le départ, nous étions différent… me faisant littéralement accepter comme respecter uniquement par mon Art… ou sans tel… on n’aurait probablement eu aucun scrupule à me marcher dessus…

J’ai donc vu en elle ma raison de survivre… de tourner la page… mais aussi de pardonner… puisque Dieu m’avait conduit jusqu’à eux… en tant qu’immigrant… avant qu’elle n’en ressorte… représentant à mes yeux ce qu’il avait permis de meilleur…

40 ans, nous séparant… La femme me disant à la blague que je n’étais pas assez bien pour eux… comme il en était de même pour elle avec les hommes de son âge… et que ça ne méritait pas plus d’importance que ça…

Évidemment que j’analysais les choses autrement… puisque l’on me voyait loup dans une bergerie… alors que j’étais agneau…

Sous tous les angles, j’ai imaginé le pire pour mes enfants comme pour elle… pour toutes ces raisons… où les derniers jours de ma vie ne pouvaient alors pas être plus sombres… avant que l’on m’expulse du territoire… pour soi-disant avoir manqué de respect à l’emblème gouvernemental…

Si tu as le choix de connaître l’amour avant la lapidation par un tel amour ou rien du tout; plusieurs pouvant préférer rien du tout… J’ai toujours fait partie de l’autre groupe… Peut-être car on ne pouvait pas être plus nu qu’un immigrant dans mon genre…

Il y a ceux pour qui toute leur vie gravite autour de leur métier… ceux autour de leur partenaire de vie… ceux autour d’un rêve… et ceux autour d’un passé… ne le réalisant pas sur le coup sauf une fois immobilisés…

Lorsque tu fais de ton Art toute ta raison de vivre en enfer… en présence d’un ange… tu risques de te retrouver de l’Autre côté dans le vrai enfer…

C’est ce que j’en ai déduis… J’ai perdu plus que j’ai gagné… et j’ai gagné une fortune… une réputation… et un sens des affaires incroyable… avant, pendant et après l’avoir rencontrée…

 

J’aurais aimé tout lui retransmettre… mais cela aurait été un grave péché…

 

Que vois-je dans ses yeux… « l’Orpheline » qui a préféré « l’Oncle » à retrouver ses vrais « Parents »… »

 

L’homme qui ne parlait plus (Partie 3)

L’homme qui ne parlait plus écrit: « On se prépare à la mort comme on se prépare pour Dieu… remerciant pour tout ce que l’on a compris… laissant son trône pour un autre… prenant conscience alors que ce tout laissé derrière soi est à l’image de ce tout que l’on a pu représenter pour d’autres ayant à survivre au sein des vivants sans « veste par balles »… sans « sceptre » ou « couronne »… comprenant alors qu’ils seront soumis soit à connaître mieux ou pire…

Je laisse derrière moi les plus démunis de la planète… tel un cheval de course abandonnant son écuyer… telle une forêt entière quittant les oiseaux… ne pouvant que s’adapter à un autre environnement… occupé par un autre règne que le leur… en faisant presque des intrus…

Nous nous retrouvons tous seul un jour… car on a atteint l’âge vénérable… la sainte raison… ou l’œil du Tigre… sinon car on a « perdu la vue »…

Rien de pire que de vivre parmi les Aveugles comme de devoir se crever les yeux pour être aimé… »

 

L’homme qui ne parlait plus (Partie 4)

L’homme qui ne parlait plus écrit: « C’est le rêve de tout homme de vieillir avec à ses côtés une femme jeune… qui aura plus d’énergie que soi… ne demandant rien de plus que des enfants, notre amour et notre argent… alors que l’on ne peut pas être plus aimant, tolérant, con et généreux…

J’ai croisé dans mon existence des femmes très intelligentes et d’autres très belles… Le paradis sur terre est d’être vieux au côté d’une femme très belle… sinon d’être jeune au côté d’une femme très intelligente… le Prophète des Musulmans ayant 15 ans de différence avec son épouse… alors qu’Abraham étant très âgé lorsqu’il engrossa Agar…

 

Inverse le tout, peut-être que la relation de couple aurait été diabolique…

 

La femme intelligente avec l’homme âgé avec qui elle a une grande différence d’âge rappelant soit quelque chose de très incestueux mais aussi de compatible à la fois… soit quelque chose de royal tel un Cobra sur la tête d’un pharaon soit de très pédophile rappelant Samuel de Champlain et Hélène… soit de très aliénant rappelant maman… alors que lorsqu’elle est belle plus qu’intelligente… on se sent plus homme même à 100 ans… soumis à demeurer responsable d’elle… à penser pour deux… qu’elle devienne notre reine ou notre esclave… souhaitant presque disparaître de ce monde avec celle-ci… alors que l’on ne pense pas ainsi avec une femme intelligente… de crainte d’offenser encore plus Dieu…

 

Tu donnes le choix à un homme de mon âge de choisir entre Cléopâtre et Hélène, la plupart pouvant choisir Hélène… même chose pour Hatchepsout et Néfertiti… qu’elles se retournent ou non envers l’empire…

L’homme doutant de la valeur de la fidélité de toute femme intelligente s’unissant à… un homme plus âgé…

Évidemment, nous ne sommes pas tous du même moule… mais en général… l’homme vieux préférant le regard de l’innocente lorsqu’il meurt dans ses bras que celle de l’intelligente…

 

Le Prophète des Musulmans ayant préféré celui d’Aïcha…

On dit que derrière tout grand homme il y a une femme…

Albert Einstein ayant divorcé une femme aussi intelligente que lui dans le même domaine pour épouser sa cousine…

 

C’est de cette femme dont on parle… Celle qui est joli et qui se tait… »

 

L’homme qui ne parlait plus (Partie 5)

L’homme qui ne parlait plus écrit: « Se marier une première fois et se marier pour une quatrième fois ne suscitant pas les mêmes inquiétudes… les mêmes joies… comme il en va pour toute femme accouchant du quatrième…

 

L’homme étant fait pour connaître cela…

 

J’ai épousé une femme de mon âge, la dernière était de 20 ans ma cadette… comme un père, je la regardais… désirant le meilleur pour elle après moi… comme un homme, je regardais la première, désirant le meilleur pour elle avec moi…

L’homme âgé vit sa vie avec la jeune femme qui se fait ombre… alors que la première de son âge s’est fait Côté gauche…

On est tous conscient de son côté gauche comme de son ombre… n’ayant pas vraiment une grande différence entre les deux lorsque l’on y réfléchit rapidement…

Je n’ai regretté aucun de mes mariages… aucune de mes épouses… qui m’en ont fait voir de toutes les couleurs…

 

Le Musulman a droit à quatre mariages… Je me suis limité à quatre…

 

Tu m’aurais conduit à épouser en premier une femme très jeune et en dernier une de près de mon âge et je sais que j’aurais été un autre homme… peut-être un peu mieux… sinon un peu pire… mais différent… où cette autre existence possible ne peut alors que rappeler le côté gauche ou droit… l’ombre ou la lumière… de l’existence que j’ai menée…

On entend souvent parler d’hommes ayant épousé leur fille dans les Temps anciens… plus nombreux que ceux ayant baisé leur mère…

Tous deux pouvant élever l’empire sauf que le second rappelle Néron… l’incendie de Rome et la décapitation de tous les apôtres… au côté du premier qui rappelle l’Égypte pharaonique dirigeant l’Afrique pour ne pas dire le monde…

 

Je me plais à faire là la distinction…

 

Le Juif finalement maudissant plus l’Égypte que Rome… contrairement au Chrétien…

 

Dieu ayant permis que tous deux s’affrontent éternellement… au paradis comme en enfer… »

 

 

De toute l’équipe de jamaisdeuxsanstoi.ca