, , , ,

Le Distinct

Le Distinct

Journal Première Édition/ Le Distinct

 

Le Distinct/ août 2017/ Tome 1

 

Direction Opium

D’abord, on a voulu encadrer toutes les formes de crime sur le Territoire pour en tirer profits plus que pour offrir en sacrifice, au « Tribunal de l’Inquisition », ce grand et majestueux Système de la justice, tout « Serpent », car un peuple sans crime ne pouvant que s’attirer les « Morts » désirant se « réincarner » avant que soit une « Fin du monde »  faisant d’un tel peuple ou non le « Sang du Christ » à boire… ou la « sainte Chair » à vomir… entre ébullitions ici et là… pour toute hyène… en herbe…

Le marché des divorcées attirant en premier l’attention… avant celui des plus démunis… et celui des plus pervers des « Synagogues, d’Églises et de Mosquées »…

Les divorcées dirigeant les marchés de la prostitution et de la pédophilie…

Les plus démunis dirigeant les marchés du vol et des meurtres…

Les plus pervers dirigeant ceux du chantage et des menaces de mort… en présence de la Connaissance des péchés de chacun… à leur insu ou non…

 

Comment dire… on n’imagine même pas le Berger des bergers sans les enfers pour alliés…

 

Puis, vint un jour l’envie de diriger tous les marchés… et celui d’incendier toutes les Étables…

 

Que désirait le pharaon… se délecter de tout enfant prodige… bénir tout démon… et élever satan pour soumettre les peuples à la déboire…

 

Hier, l’homme baisait sa fille…

 

Pas de fumée… sans feu…

 

Le Distinct/ septembre 2017/ 

 

Adolf Hitler

L’homme avait décidé avec ses pairs que tout continent ne devait représenter qu’une seule religion; que tout aîné était destiné à l’armée; que toute puissance militaire baptise le premier enfant qu’il soit fille ou garçon; que tout enfant aliéné se méritait la mort à deux ans; que tout difforme à la naissance; que tout enfant roux pouvait être remis à la Russie; que tout enfant aux yeux verts le pouvait à l’Autriche, que tout enfant aux yeux noirs le pouvait à l’Arménie, une fois chacun issu de la race ayant reçu l’Eugénisme avant leur conception; que toute femme devait au minimum allaiter trois mois et maximum six mois pouvant toujours prendre le lait de vache à toute nourrice; que tout enfant soumis à la circoncision médicale devait entrer en Russie; que tout bègue et toute personne souffrant de strabisme devaient être éliminés pour ses 10 ans; que toute personne avec un trouble visuel sévère s’unisse avec une prostituée après ses 40 ans si elle le désirait se faisant non pas son proxénète entre temps mais son client; alors que toutes celles avec un trouble visuel léger pouvait se mériter exceptionnellement deux épouses; que tout homme pouvait se marier « monogamement » quatre fois, divorcer trois fois, être veuf une seule fois, ne pouvant que se mériter par la suite soit la concubine ou la maîtresse six mois l’an; que toute femme pouvait se marier deux fois, être veuve une fois avant de se faire prostituée selon son désir s’abstenant sexuellement après ses 40 ans; que tout bisexuel mâle avait droit d’existence à l’extérieur des liens du mariage qu’il devait s’interdire à jamais se méritant néanmoins une existence jusqu’à ses 30 ans; que tout homme devait savoir conduire entre ses 21 et ses 30 ans sous peine de mort ensuite; que toute femme devait l’apprendre aussi avant ses 40 ans risquant tout autant la même peine pour la même raison; que tout analphabète se méritait la mort à 40 ans; que tout orphelin devait gagner la Russie; que tout Européen devait au moins consommer une fois par mois le poisson, le porc, le boeuf, les œufs, le poulet et l’agneau en plus d’une fois aux 10 ans le taureau d’Espagne se soumettant à la viande blanche et aux œufs bouillis après 60 ans pour l’homme et après 40 ans pour la femme; que toute petite fille devait porter la robe jusqu’à ses 10 ans; le pantalon le vendredi; le noir le samedi; le blanc le dimanche; que toute fille se méritait une scolarité de l’équivalence du secondaire cinq actuel sauf exception pour celles issues des milieux rappelant la médecine, la loi, l’ingénierie, les Lettres, l’Art et le militarisme; que toute famille n’avait droit à plus de trois médecins de Sang, à plus d’un juge, à plus de sept écrivains, à plus de 12 artistes, s’abstenant complètement du fils curé comme de la fille nonne et ce pour mettre fin aux pouvoirs du Vatican que l’on voulait finalement « Tête » militaire de l’Empire d’Europe; que tout Européen devait s’abstenir de fumer à ses 40 ans et de consommer de l’alcool à ses 60 ans; que toute personne devait marcher au minimum trois heures semaine et au maximum 72 heures s’abstenant des sports privilégiant les contacts homosexuels comme l’attraction de tels individus rappelant donc la course à pied, le « jogging », le ski, le tennis, le volleyball et l’hockey; que le Tsigane était d’abord et avant tout issu d’une famille d’humoristes, de cuisiniers, d’illettrés, d’handicapés, de négociateurs exceptionnels, de philosophes rappelant Friedrich Nietzche pour ne pas dire cyniques prônant donc les espaces pour nudistes, la légalisation des drogues douces, la bisexualité durant le mariage comme après, l’homosexualité entre veufs et veuves, pour ne citer que ces exemples ne pouvant que porter poisse à un peuple désirant adhérer à des dogmes rappelant un Nationalisme suprême distinguant alors l’homme et ses Devoirs privé et religieux de ceux publique et politique…

 

Le Tsigane étant alors décrit avec la possibilité d’avoir des sourcils ne formant plus ou moins qu’un seul, des lèvres très charnues, un nez rappelant celui des Massaï sinon très petit rappelant celui des Somaliens, des oreilles dépassant la hauteur des yeux, un cou rappelant soit la femme girafe soit la « femme tortue », la bosse de bison, l’ongle des doigts qui une fois long plutôt que d’être droit il recourbait vers le bas, un sexe mâle rappelant celui du Noir, la circonférence énorme du vagin chez la femme n’ayant pas été encore enceinte rappelant celle qui a accouché de quatre enfants, les genoux trop bas, l’absence d’hanches chez la femme… mais encore comme toute personne souvent gauchère, marchant avec les pieds par l’intérieur, au prise avec des maux physiques rappelant l’arthrite ou prenant plaisir à blesser la bête sans raison… entre autres…

 

Le Juif étant alors décrit comme issu d’une famille pauvre où les parents étaient frère et soeur, où le premier né si mâle, une fois circoncis, avait été sacrifié au 72e jour de sa vie, avant le lever du jour, à coups de pierre, en rappelant l’amour éprouvé pour Dieu et sa Tora avant que la femme l’ayant remis ne soit engrossée par le frère de son époux sinon lorsque donnant la fille pour aînée se méritant d’être vendue pour le prix d’un pain avant qu’elle ne soit prostituée à ses beaux-frères pendant 12 mois aux sept ans, pour le même prix… mais encore une personne pouvant être bègue, dépourvue de molaires, avoir une voix rappelant celle soit n’ayant pas mue pour l’homme sinon « d’outre tombe » alors qu’elle était soit de même que cette dernière chez la femme sinon rauque, avoir encore des troubles sérieux de vision, du coeur ou de sociabilité, pouvant avoir une ligne mal dessinée à la racine du front et donc non symétrique, un oeil très différent de l’autre, une narine bien plus grande que l’autre, l’oreille ou l’épaule plus haute que l’autre, le poil de barbe non de même couleur que le cheveu, avoir très peu de barbe sur les joues sinon l’absence de telle, un bras ou le pied plus long que l’autre ou le testicule non descendu par rapport à l’autre…

 

L’Hindou étant alors décrit comme tout Noir d’Afrique qui au Commencement existait au côté de l’Asie blanche avant que ceux qui perdent la foi monothéiste plus que les autres n’avancent vers l’Asie de l’Est et que ceux se trouvant plus civilisés que les autres ne montent vers cette Europe encore vierge… rappelant que tout croyant pouvait perdre et retrouver la foi mais qu’il était très néfaste pour un continent d’avoir en son centre ou ailleurs un peuple se disant à la fois autant ancien que les Noirs et les Blancs mais aussi polythéiste et adepte de la conversion pour encourager l’idolâtrie des images, de sa langue « des dieux » et de sa race n’expliquant alors sa présence que par l’intrus égaré qui un jour, tel un Bouc émissaire ignorant encore où se trouvait les îles de Pâques, tomba sur ces vastes territoires en faisant leurs avant que d’autres cannibales et polythéistes ne le rejoignent pour se croiser avec les plus athées donnant ce « Fruit » à la fois le moins civilisé mais aussi le plus primitif croyant donc que tel était arrivé aussi… en partie… avec l’Italie et la Grèce autrefois polythéistes… qui avait reçu la « Tare » de l’Afrique pour créer en partie de tels peuples devenus Tares de l’Europe comme de l’Asie… condamnant pire la Tare entrant dans le continent du Nord que dans celui de l’Asie de l’Est… à la fois à cause de la présence de sa religion monothéiste mais aussi de l’Évolution indéniable…

 

Le Tsigane, le Juif comme l’Hindou ayant à répondre donc à un minimum de sept de ces critères pour être catégorisés « non humain »… avant leur extermination…

 

Le communisme étant jugé parmi d’autres valeurs telle la langue de communication fut alors considéré d’abord et avant tout tel un devoir jusqu’à 21 ans pour l’homme et 22 ans pour la femme ayant à servir avant tout à la fois l’Allemagne et la Russie; tandis que tout homme devait travailler par semaine 21 heures et s’en abstenir après ses 40 ans sauf exception; que toute femme pouvait occuper le marché de l’emploi au sein des membres de sa famille jusqu’à ses 40 ans; que toute veuve mourant après l’époux devait gagner la mer, que toute prostituée devait être incinérée, que tout bisexuel devait être enterré sous les pierres; que toute armée se méritait un cimetière pour elle seule sans les épouses et les enfants se méritant néanmoins un autre non loin; que tout travailleur devait avoir l’opportunité d’ouvrir son entreprise; que toute richesse à la mort de toute personne propriétaire d’une résidence et d’une entreprise, n’ayant pas d’enfant mais toujours ses parents ou son conjoint ou non soit remise à 90 % à l’État et à 50 % dans le cas contraire sauf si elle fut partie des privilégiés intellectuels à ne pas confondre avec le militarisme; que toute l’Europe devait s’exprimer d’abord dans la langue allemande ensuite dans celle de la Russie et enfin soit en français ou en anglais, toute quatre ayant été prévues être enseignées dans un avenir après guerre car il fallait après tout honorer les langues des empires ayant marqué l’Histoire mondiale; que tout livre n’étant pas écrit en allemand dans l’Allemagne se méritait le feu; que le Premier septembre serait Jour National car la Déclaration de Guerre contre l’Impie sur le continent européen avait été signée pour faire de tel toute la Raison d’exister dans sa race à des fins toujours et sans cesse de purification de ses tares éternelles pour avoir péché en se croisant avec les autres mais surtout avec les plus tarés rappelant l’Illuminé religieux sur le territoire qui se devait de disparaître de la surface de la terre en présence d’humbles Croyants mais aussi d’athées suite aux libertés ayant été remises aux plus simplistes intellectuels qui n’ont jamais trouvé autre moyen que de se nourrir des « Fruits » intellectuels des autres pour se présenter comme Suprêmes dans la face de ceux qui finirent tantôt par perdre la raison tantôt par ne plus avoir la foi…

 

Le Portrait de l’Allemand étant alors présenté tel un homme de six pieds et plus, parlant deux à trois langues pouvant encore en parler quatre, qui savait conduire, qui avait terminé une base scolaire de l’équivalence d’un secondaire cinq, qui pouvait lever un poids de 200 livres, qui savait nager, qui avait quatre enfants, qui connaissait la bible, qui savait protéger sa mère comme combattre son père à mains nues se responsabilisant des enfants de moins de 21 ans de toute la famille en cas de pauvreté, de maladie ou de mort, gagnant un cimetière où on lui permettait une lignée de 72 personnes avant que son nom de famille ne soit plus retransmis soumettant donc la femme parfois à remettre le sien à ses enfants et ce pour éviter que des familles nombreuses s’insinuent puissantes alors qu’elles pouvaient être tout simplement être issues de sectes mormones converties au catholicisme ou être criminellement responsables du vol d’enfants chez les plus démunis et les plus nantis pour se mériter certains privilèges du Vatican…

 

La discipline militaire soumettant donc les Allemands d’avant la Deuxième Guerre mondiale comme les Européens de l’Après Guerre dans un tel Projet… né du laxisme envers le migrant… à sélectionner d’abord ceux ayant le plus de difficultés scolaires pour réussir leurs étapes avant qu’ils ne quittent leur famille à jamais, et ce pour éviter à ces dernières de les idolâtrer, à marcher des kilomètres pendant la première année, à s’unir avec une sœur de tels garçons, à remettre le premier-né à de tels parents, à parler quatre langues, à savoir consommer de l’alcool tout en demeurant rationnel, à expérimenter une seule fois le viol collectif, à apprendre ensuite à combattre à mains nues, avant d’apprendre à se servir de tout l’attirail militaire sans exception pour qu’il soit donc apte à diriger la mort au ciel comme sur terre ou dans les eaux.

 

Noël célébré en Europe ayant donc à commémorer la naissance de l’Homme qui rappela aux Juifs, comme Jésus l’avait aussi fait, combien ils étaient dans la mauvaise Voie…

 

Pâque célébrée commémorant donc non pas la résurrection mais le Passage des Juifs dirigés par Moïse de l’autre côté de la mer Rouge car au désert devaient aller les « hommes-serpents »…

 

 

Le Surhomme étant alors décrit comme celui capable de se nourrir de son peuple pour combattre l’ennemi…

 

Le Sous-homme n’étant plus que celui qui embrassait cette Tora… sinon l’époux de l’excisée…

 

 

De toute l’équipe de jamaisdeuxsanstoi.ca