, , , ,

Jugement canadien à l’encontre d’Omar Khadr

Jugement canadien à l'encontre d'Omar Khadr

Jugement canadien en faveur d’Omar Khadr (Partie 1)

Omar Khadr, né le 19 septembre 1986, citoyen canadien, cinquième enfant de sa famille, des salafistes de Toronto, l’ayant conduit très tôt à être formé dans un camp d’entraînement d’Al-Qaïda pour combattre au côté des talibans de même foi en Afghanistan, fut emprisonné à la base militaire américaine de la Baie de Guantanamo, à Cuba, le 28 octobre 2002, après plusieurs mois de convalescence en détention à Bagram où il y fut détenu jusqu’au 7 mai 2015 et ce après avoir tué, le soldat américain, Christopher Speer, et blessé le sergent américain, Layne Morris lui causant la cécité.

Omar Khadr plaidera son innocence de sa cellule pendant 8 ans avant que ses geôliers aient réussi à lui faire comprendre, de toutes les manières inimaginables, que s’il maintenait son innocence qu’il terminerait sa vie dans un tel Camp et ce pour chacun de ces chefs d’accusation dont Crimes de guerre; meurtre du soldat américain Christopher Speer au moyen d’une grenade; complot; soutien matériel au terrorisme et espionnage en échange d’une peine réduite de 7 ans; en plus d’une année supplémentaire au Camp de Guantanamo; les 8 années passées en ces lieux ne comptant pas; le 25 octobre 2010, il plaidera alors la culpabilité…

Au Canada, son dossier attire l’attention du public; Amnesty International et un tribunal fédéral rappellent qu’il y a obligation d’exiger des États-Unis son rapatriement tenant compte de son emprisonnement injustifié et de la Violation de ses droits tandis que refuse le Gouvernement Harper et ce malgré qu’Omar Khadr répète qu’il est maltraité depuis le début de sa détention impliquant soit les coups et blessures l’ayant amené à perdre la vue d’un oeil et la mobilité d’une épaule soit les menaces de viol et de mort soit les privations de sommeil, de nourriture, de l’accès à l’hygiène ou soit de contact humain.

En octobre 2010, suite à son plaidoyer de culpabilité, l’ONU et le général Roméo Dallaire, font la Preuve finalement de toute leur impuissance face à l’acharnement américain faisant tout en leur pouvoir pour détruire la santé mentale et la crédibilité du condamné Khadr mais aussi pour faire valoir par tous les moyens la valeur humaine dans cette histoire des victimes américaines ne laissant absolument personne indifférent où de telles entraves sont habituellement rencontrées en présence de Corruption dans les interventions à la fois militaires et judiciaires et ce après que le dossier-Khadr devant le Sénat canadien en 2012, grâce au général Dallaire, rappellera que selon la Convention sur les Droits des enfants, signée par 130 pays dont le Canada, qu’Omar Khadr ne pouvait qu’être qu’un enfant soldat se méritant alors tout traitement compatible avec un tel statut comme aussi est allée dans le même sens la Cour Suprême du Canada au lieu d’être traité et jugé comme un adulte par les Américains… où le tout peut souvent conduire vers une Grande Guerre en présence de la flagrante injustice mais aussi des insinuations encourageant presque le peuple américain à ne pas se remettre de tout acte terroriste à son endroit, pour ne pas dire à la quérulence, conséquence de tout acte terroriste pourtant fait par des militaires américains à l’endroit des musulmans sur leur propre territoire pour soi-disant protéger l’Humanité de leur bombes chimiques alors qu’ils sont « occidentalement » propriétaires de bombes atomiques…

Omar Khadr fut donc vu par la cour militaire comme un être d’une extrême dangerosité, capable de n’éprouver aucun remords et d’obéir à des supérieurs sans chercher à se responsabiliser, dues à ses références à la fois religieuses mais aussi « militaires », rappelant plus ou moins les soldats allemands durant la Deuxième Guerre mondiale, au potentiel de récidive très élevé car n’ayant été « alimenté » que par tel, résumant vulgairement son existence à un devoir de se faire kamikaze même en présence d’une épouse, d’enfants et d’un travail pouvant l’honorer, avant de conclure par la piètre qualité de son intelligence comparable à celle du chien dressé se refusant de survivre à son « état » Naturel et ce dans l’Intérêt finalement des autres « règnes animaliers » et donc de la Sécurité mondiale…

Le 31 octobre 2010, Omar Khadr, jugé à la fois vulnérable, influençable, têtu, hypocrite, orgueilleux, sans avenir et en plus suicidaire pour son incapacité d’attachement à l’extérieur de sa « Secte » ou envers toute personne ne partageant pas les mêmes objectifs religieux comme militaires que lui, se retrouva condamné par le jury américain à 40 ans de prison; le conduisant à en mériter que 8 selon l’entente entre les avocats de l’adolescent et ceux des États-Unis…

Il va sans dire que nul ne peut demeurer insensible à un tel environnement et même espérer sans sortir indemne car toute douleur infligée qu’elle soit physiquement ou psychologiquement met en place des réflexes de défense où la personne peut être amenée ensuite à couper littéralement contact avec le reste du monde pour mieux se réparer lorsque ce n’est pas avec Dieu, sa famille ou l’amour…

Le 4 août 2011, Omar Khadr changeant d’avocat.

En novembre 2011, le gouvernement Harper ne désire toujours pas rapatrier Omar Khadr et ce même si une entente Canada-États-Unis obligeait un tel rapatriement une année après le début de la peine d’emprisonnement ayant commencée le 1er novembre 2010 conduisant à faire dire au Ministre de la sécurité publique du Canada qu’il y avait des délais administratifs de 18 mois en moyenne avant de s’entendre sur tel.

Le 29 septembre 2012, Omar Khadr, visiblement ébranlé, fut finalement rapatrié au Canada où il sera libéré sous caution le 7 mai 2015 pour habiter chez son avocat, Maître Dennis Edney.

En 2016, le gouvernement canadien abandonne les procédures judiciaires à l’encontre d’Omar Khadr vivant à Edmonton.

En juillet 2017, Omar Khadr, suite à un examen des yeux, une chirurgie durant des heures pour réparer en partie son épaule et à une entente entourant une poursuite judiciaire envers le gouvernement canadien pour emprisonnement injustifié et Violation de ses Droits obtient un peu plus de 10 millions de dollars, rappelant plus ou moins une cause ayant permis que soit remis le même montant ou presque à Maher Arar.

La semaine de juillet 2017, où Omar Khadr reçut son montant, un avocat américain, Don Winder, au nom de la veuve du soldat tué, Tabitha Speer, et en celui du sergent Layne Morris, ayant été blessé par une grenade lancée par l’enfant soldat en 2002, rappela donc l’importance que tout argent remis à un tel homme, coupable de tant de malheurs, aille directement à ses clients.

En 2015, cette même veuve et le sergent Layne Morris, devenu aveugle suite à l’explosion, avaient même reçu gain de cause devant un tribunal de l’Utah pour poursuivre Omar Khadr pour 134,1 millions de dollars US.

Le tribunal de l’Utah ayant conclu que le terroriste donnant la mort étant l’une des plus sordides… comme aussi on avait pu en déduire de toute Croisade religieuse par le passé tandis que le terroriste donnant la mort à un membre faisant partie d’un Corps militaire ou diplomate d’une Puissance mondiale causait l’Acte suprême d’ignominie car face à Dieu l’ayant permis, comme aussi Il le fit pour Sodome et Gomorrhe avant de les enflammer sinon pour Hérode et Ramsès avant de faire chuter leur Empire ou serait-il mieux de dire comme aussi Il l’avait permis pour la tora avant que soit la bible ou le coran ou peut-être encore comme aussi Il l’avait permis pour Israël avant que soit le Vatican, l’Arabie saoudite et l’Iran à moins qu’il serait mieux de dire comme aussi Il l’a permis pour les Puissances nucléaires et militaires Chine et Russie… avant tout ce que l’on veut…

Bref, le juge du tribunal de l’Utah en perdit l’appétit durant des jours…

Selon lui, le monde devait comprendre la valeur de chaque individu composant le peuple protestant des États-Unis mais aussi du Territoire où sans tel tout autre peuple d’Asie, d’Afrique ou même d’Amérique n’aurait pu survivre… car comme pour Omar Khadr… doté d’une intelligence sans « lumière » naturelle… sans « instinct religieux »… sans pouvoir de réparation autre que par la guerre… le cannibalisme… la toxicomanie… la débauche… et la gourmandise… faisant fi de la valeur du premier petit pied de l’homme sur la Lune…

Rappelons que les tribunaux canadiens ne peuvent faire appliquer des jugements rendus dans d’autres États s’ils vont à l’encontre des politiques publiques canadiennes et donc des repères judiciaires tandis que la Cour suprême du Canada a jugé que le système de justice militaire à la prison de Guantanamo Bay était contraire à la conception de la justice canadienne faisant, entre autres, de tout accusé un condamné… de tout adolescent dépendant d’adultes pour survivre, un Adulte… de toute victime américaine du terrorisme les plus grandes de ce monde…

Les juristes canadiens en déduisirent donc que les aveux de culpabilité d’Omar Khadr furent faits sous la contrainte; après avoir passé 8 ans à clamer son innocence et deux ans de plus suivant son plaidoyer de culpabilité dans un telle prison au lieu d’une année de plus… tenant compte de l’environnement non pas carcéral mais horrifiant… par les comportements et le conditionnement mental de tels tortionnaires capables de voir chez un adolescent de 15 ans, après qu’il ait été enrôlé, très jeune, dans un camp d’entraînement d’Al-Qaïda pour combattre au côté des talibans de même foi en Afghanistan alors que son père, Ahmed Saïd, originaire de l’Égypte, était un proche d’Oussama Ben Laden… l’Adulte au consentement de valeur

L’enfant soldat d’Hier, s’étant mérité le dossier judiciaire unique en la Matière du Terrorisme et ce mondialement, ne pouvant donc que sympathiser avec une telle veuve et un tel sergent blessé par les événements… ne voyant pas pour quelle raison… en période de guérison psychologique… il devrait alors leur remettre « toutes ses pilules », son « chien d’aveugle » et sa « cane » priorisant la leur à la sienne…

 

Bref, le juge du tribunal de l’Utah rappela encore qu’il n’y avait rien de pire que de se faire ôter la vue par un saint… innocent…

 

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1043321/excuses-indemnite-10-millions-omar-khadr

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/338528/arar-excuses-indemnis

http://www.lapresse.ca/actualites/national/201703/17/01-5079755-ottawa-sexcuse-et-verse-une-compensation-a-trois-canadiens-tortures-en-syrie.php

 

Jugement canadien à l’encontre d’Omar Khadr (Partie 2)

Omar Khadr, né le 19 septembre 1986, citoyen canadien, cinquième enfant de sa famille, des salafistes de Toronto, l’ayant conduit très tôt à être formé dans un camp d’entraînement d’Al-Qaïda pour combattre au côté des talibans de même foi en Afghanistan, fut emprisonné à la base militaire américaine de la Baie de Guantanamo, à Cuba, le 28 octobre 2002, après plusieurs mois de convalescence en détention à Bagram, où il y fut détenu jusqu’au 7 mai 2015 et ce après avoir tué, le soldat américain, Christopher Speer, et blessé le sergent américain, Layne Morris lui causant la cécité.

 

Omar Khadr plaidera son innocence de sa cellule.

 

On dit que dès que le coran fait son entrée dans une Cour contenant déjà l’Ancien et le Nouveau testaments que tout Musulman n’a aucune raison de faire le Dar Al-Harb sur un tel Territoire comme ailleurs en son nom afin de soumettre une nation après l’autre à suivre le même processus pour honorer tout croyant accusé du crime que l’on veut.

On dit que dès qu’il y a fomentation, religieuse, politique ou autre, conduisant à des crimes sérieux, que cela soit du vandalisme, des enlèvements d’individus ou des attentats terroristes divers, que cela peut révéler un non respect de la loi, une incompréhension des dirigeants en lien avec les besoins ou l’idéologie d’un groupe particulier apte à menacer la sécurité de la collectivité mais aussi sa réputation internationale pouvant éventuellement conduire à un soulèvement de la population, à un renversement de l’autorité nationale et même à l’exode, qu’il est de la responsabilité de tout puissant sur le territoire de trouver les solutions le plus rapidement possibles entre toute forme d’oppression dans l’intérêt de la nation…

On dit que dès qu’il y a fomentation que la recherche de solutions à des fins de modification, d’abolition et/ou de création de lois peut mettre en place l’enquête au niveau national comme international; les historiques entourant les victimes comme les coupables; les coûts financiers engendrés; les objectifs ciblés des fomentateurs pouvant être parmi ceux-ci le recrutement d’enfants soldats, de femmes et d’hommes de même profil mais aussi la conversion; l’étude des fondements et de la crédibilité des revendications; l’identification des alliés compétents en la matière plus que victimes; la condamnation exemplaire; l’incarcération sans accusation pour une période indéterminée d’un groupe de personnes répondant à certains critères concluant à un risque élevé de représenter une menace intérieure et extérieure et ce afin d’officiellement déclarer, dans les plus brefs délais, nationalement ou internationalement, une forme de guerre, pouvant donc être mondiale, contre une forme de pouvoir, avilissant ou destructeur, envers les plus puissants fondements juridiques plus que religieux, si l’État est laïque, d’un Territoire, car nul ne peut demeurer incarcéré ou sévèrement opprimé en l’absence de structures mises en place pour contrer un tel phénomène pouvant être comparé à une pandémie mortelle… mais aussi car le laxisme comme la tolérance envers de tels comportements conduisent inévitablement un jour aux crimes en série de plus grande envergure où la situation devient alors irréversible… ne permettant donc plus les interventions qui auraient pu être possibles au départ…

On dit que dès qu’il y a crimes en série de plus grande envergure que des ennemis intérieur ou extérieur du peuple ciblé peuvent se joindre à la cause, pour d’autres raisons ou non, saisissant alors l’opportunité pour mieux régner avant d’éliminer ou non de tels alliés leur ayant permis d’atteindre le même objectif sinon similaire…

On dit que l’on peut reconnaître un ennemi intérieur par la multiplication soudaine des crimes à dénominateur commun; par les plaintes croissantes au sein des sphères gouvernementales; par la présence d’une surpopulation carcérale; par l’accumulation de dossiers de tout genre dans les tribunaux; par le nombre de faillites personnelles comme commerciales; par le nombre d’accidents; par la hausse de prescription de médicaments pour troubles de santé mentale; par la présence d’une surpopulation de malades aux urgences hospitalières; par le nombre de réclamations d’assurance de tout genre; par le taux de suicide; par la présence de propagande; par l’envoi ou la réception de colis comme de courriers en hausse de la part des services de poste; par le chantage ou la menace indirect comme direct d’un groupe d’individus en particulier rappelant ou non des juifs d’Israël contre Yitzhak Rabin; par la hausse des demandes de chômage, d’Aide sociale, d’immigration, de parrainage, de statuts de réfugié, de travailleurs comme d’étudiants étrangers et/ou de touristes, sinon par la baisse extraordinaire de tels…

On dit que l’on peut reconnaître un ennemi extérieur par soit son amour invétéré du Combat, de l’Honneur disproportionné ou de la Quérulence cherchant donc Vengeance ou Provocation et donc troubles divers sans cesse; par sa proclamation en tant que suprême « Évolué » sinon par suprême « Primitif » rappelant ou non Napoléon Bonaparte et Toussaint Louverture finissant tous deux à leur manière isolés de tous; par la création de tout contrat malhonnête; par la Jalousie d’un Frère de Tribu utilisant tous les moyens pour porter préjudice à ses autres Frères afin de s’emparer absolument de tous leurs Territoires pour se présenter ensuite dans leur face comme Élu ou non du Ciel sinon comme leur roi ou leur maître d’esclaves; par la « Mort naturelle » du plus grand « Commerçant international » d’Autrefois par celui d’Aujourd’hui rappelant ou non la Syrie, la Turquie, le Royaume Britannique sinon la France; par l’Exode, aussi contradictoire que cela puisse paraître, permis donc grâce à une alliance entre des parties extérieures y trouvant grands intérêts, rappelant ou non la Palestine, l’Iraq, la Syrie ou l’Ukraine, entre autres et ce lorsque ce n’est pas littéralement par le meurtre du chef d’État rappelant ou non Anouar Sadate, entre autres; par la multiplication d’Actes terroristes; par la multiplication soudaine d’erreurs incompréhensibles conduisant aux remplacements répétés de certains professionnels rappelant des comptables du Japon; par la modification ou le remplacement d’un mot ou d’un groupe de mots dans des traductions pour servir les intérêts d’un État ou de plusieurs en particulier; par le piratage informatique ou le vol de données importantes suite à de l’espionnage ou non; par la falsification de dates, de signatures, sur tout contrat; par les retards de tout type que cela soit de réponses de l’extérieur ou autre; par la multiplication des quiproquos; par la naissance en hausse d’enfants difformes ou atteints de maladies rares; par la hausse d’accidents en lien avec des mécanismes de toute sorte de véhicules soit publics soit commerciaux; par la Crise interne suite à des décisions extérieures influençant les profits issus soit de ses richesses naturelles, soit de ses exportations soit de ses importations; par les comportements étonnants tels que l’insulte directe entre chefs d’État ou l’un semble capable de boire aux verres d’eau des autres ou de montrer son cul blanc de l’Espace, un divorce chez un chef d’État, un pèlerinage religieux par un chef d’État suivi mondialement à ne pas confondre avec toute simple visite en « terre sainte » et ce pour mieux être sanctifié lors de son vivant ou après sa mort, la sortie d’un chef d’État d’une coalition continentale sinon de même langue pour mieux affirmer sa distinction rappelant les Britanniques ou le Qatar, la provocation d’un groupe de chefs d’État envers un autre ayant le même dénominateur commun pouvant se retrouver ou non menacé d’embargo ou même de pire pouvant ou non rappeler des Chiites contre des Sunnites; par la multiplication des décisions historiques; par la multiplication des guerres; par l’intimidation de certains dans les plus hautes sphères internationales des décisions; par la forte hausse de célibataires ou de sans emploi sur son Territoire; par le nombre de fugues mais aussi de personnes de sexe féminin ou d’enfants portés disparus; par le renforcement et l’investissement militaires extraordinaires; par la perte de ses gens d’Affaires comme de ses investisseurs; par l’ingérence de l’extérieur dans ses Affaires pouvant ou non rappeler les États-Unis et le Canada sinon les États-Unis et Cuba; par « la prise en otages » de membres de son armées ou de tout autre professionnel de même valeur; par sa perte d’alliés; par la hausse de ses ennemis extérieur; par sa dette nationale; par l’empoisonnement de certains sur son Territoire; par l’assassinat de son chef d’État; par la mort de son successeur; par la débauche ou la toxicomanie extraordinaire et soudaine de l’un de ses proches; par la présence d’une commémoration internationale insistant sur la gravité des sévices subis à son égard; par le déplacement extraordinaire de chefs d’État pour les funérailles d’un autre; par le nombre soit d’immolations ou de kamikazes sur son Territoire; par la démonstration extraordinaire de la suprématie de certains lors de situations sollicitant l’attention internationale pouvant ou non rappeler le flambeau olympique russe vers la Station Spatiale; par la démonstration extraordinaire du pouvoir de créer de certains que cela soit une ville olympique ou de l’emploi; par la présence d’essais nucléaires; par la présence de « faux jumeaux identiques »; par la baisse ou la hausse soudaine de consommateurs de drogue sur son Territoire; par un déploiement et des insinuations extraordinaires pour attirer touristes ou immigration d’habitants de son Territoire rappelant ou non soit Cuba d’Autrefois ou la France empêchant alors qu’ils investissent jusqu’à la fin de leurs jours majoritairement leurs économies sur son sol; par un « Frère » né du même « Moule » de Retour depuis une « Conversion » pour parler « d’Amour », de fusion ou autre du même genre; par un « Frère » né du même « Moule » se retrouvant avec une femme ou des enfants à l’image des tiens; par la présence du plus Lent de tous communément appelé l’Animal ou le « Bâtard »;

On dit que dès qu’un peuple réclame l’aide d’un allié pour combattre des fomentateurs, rappelant ou non les États-Unis et les « talibans » au Vietnam sinon la Russie en Syrie pour vaincre de « même » qu’il peut théoriquement en sortir lorsqu’il le juge bon car n’étant pas le « Boy de Monsieur »… alors que s’il prend « Racine », il faut le combattre puisque cela risque de révéler un non respect finalement envers celui ayant réclamé son aide…

On dit que dès qu’un peuple s’ingère militairement dans une guerre entre deux peuples n’ayant jamais considéré celui-ci, de la part de l’un comme de l’autre, comme un allié, rappelant ou non le Liban en crise contre le Palestinien en diaspora voyant Israël les bombarder, qu’il représente une menace pour tout fondement juridique national comme international pour mener à bien toute gestion de tout type de crise d’où l’importance d’accorder une attention particulière aux alliés d’un tel peuple capables donc de faire de même et pire, tel qu’ouvrir une Guerre mondiale contre tout « croyant » d’une autre « Secte »…

On dit que dès que d’anciens rivaux s’unissent pour renforcer leurs alliances et leurs puissances militaires qu’il peut y avoir risque de grande Guerre entre ceux-ci ou envers de nombreux peuples rappelant des ennemis de toujours pour toutes les raisons que l’on veut…

On dit que dès qu’il y a plusieurs guerres dans une seule que plus aucun chef d’État n’est reconnu comme suprême aux autres par ce que l’on veut…

On dit que dès que plus aucun chef d’État n’est reconnu en tant que suprême par les autres dû à ce que l’on veut… que cela est  car il y a eu soit Miracle… soit dénonciation des crimes de chacun… soit désacralisation de masse…

On dit que toute nouvelle Ère peut commencer avec la fin d’une confrontation directe sur la valeur de l’Essence de l’autre, la destruction d’un territoire en entier sinon d’un Patrimoine mondial, la naissance d’un nouveau Code de lois, la disparition d’un peuple ou d’une langue, un détrônement, une nouvelle race, le déplacement de populations, la présence ou la mort d’un Prophète, la grande Perte à la fois imprévisible et révélatrice pouvant alors soumettre aux changements de comportement sinon à l’humiliation rappelant l’esclavage, d’où l’importance d’avoir toujours sur « soi » un petit quelque chose très singulier ne pouvant être fait mieux ailleurs…

On dit que dès qu’une personne sait se faire témoin dans une Cour, survivre par ses propres moyens, subvenir aux besoins d’une tierce personne, sacraliser un mort, accoucher, garder un troupeau, soigner le malade, diriger militairement ou la prière ; elle ne doit pas être considérée comme un enfant mais pouvant être alors soit adolescent soit adulte…

On dit que tout enfant soldat réhabilité à la société risque de récidiver s’il retourne dans son pays de naissance; s’il fait la lecture de livres ou de tout contexte pouvant être retrouvé sur un site Web sur la glorification du terrorisme; s’il côtoie assidûment un lieu de culte représentant sa pratique religieuse; s’il n’exerce aucun métier; s’il ne fréquente aucune personne de culture différente; s’il n’a pas d’enfant; s’il remet le prénom de son père à l’un de ses fils; s’il refuse de raconter son Histoire au monde à des fins de prévention et de réparation et pour mieux sensibiliser à « l’Accident » de parcours; s’il ne parle que sa langue de « combat »; ne pouvant en aucun cas le soumettre à contrer le phénomène en s’impliquant politiquement ou autrement puisque cette partie de sa vie est étroitement liée avec son « Berceau » à ne pas confondre avec sa « Colonne vertébrale » ou sa « Couronne », ayant donc permis, entre autres facteurs, de lui démontrer combien il comptait pour les siens et pour Dieu alors que par l’entremise de la réhabilitation il peut comprendre l’importance de quitter son « Berceau » pour penser et agir par soi-même créant ainsi par ses fautes et ses succès sa « Colonne vertébrale » jusqu’à parvenir au pouvoir de transmission de legs de valeur rappelant la « Couronne »…

Le Canada, majoritairement protestant mais aussi multiculturel, ne pouvant alors que donner raison au jugement émis à l’égard d’Omar Khadr pour lui permettre d’accepter qu’il y a eu reconnaissance des torts ayant pris formes par l’intermédiaire de « 72 » interprétations de la loi mais tout en rappelant qu’il fut sciemment endoctriné dans un cadre pour maintenir sa puissante immaturité pour mieux le garder « pur » dans sa « réalisation finale » où tel ne peut jamais confirmer la Suprématie du Dar Al-Harb à des fins d’islamisation car cela équivaut à envoyer en Temps de guerre des aliénés au Front sur champ de mines afin de les détecter ne pouvant jamais assurer la Victoire mais que permettre qu’il y ait moins de blessés comme de morts durant la « réalisation finale » des troupes militaires…

Il va sans dire que l’expérience traumatisante fut douloureuse pour tous ceux déclarés « Ennemis du coran » alors que dans ces pages on retrouve le « Berceau » de la tora, la « Colonne Vertébrale » de la bible et la « Couronne d’épines » des « roi des juifs »…

 

Bref, « Dieu » ne pouvant pas mourir sur la Croix…

 

Le coran écrit par des califes et des juristes témoignant de l’Existence de djinns à leur chaudron, d’une sainte table descendue du Ciel lors du dernier repas de Jésus, de la « légitimité » de la pédophilie et ce spécialement pour le « saint » afin qu’il se rapproche du Prophète, de 72 vierges au paradis pour l’homme « sans péché », de l’importance d’islamiser par la guerre en présence de puissants adversaires, en l’occurrence, les Juifs, les Chrétiens et les Polythéistes, prônant le crime d’honneur, entre autres, ne pouvant donc pas tellement se distinguer de la Valeur du « Berceau juif » et de la « Colonne Vertébrale chrétienne » car en insinuant en avoir plus, incluant « 72 » manières d’interpréter sa Loi, il se fait « couronne » du diable… puisque pour l’Homme né de la poussière et du Souffle de Dieu… le Créateur remis la Femme née de sa Côte… avant l’enfant du Mal tuant l’enfant du Bien qui à son tour permis entre autres nations celle d’où ne pouvait qu’être issu Noé… faisant de tout repenti comme de tout élu et même de tout Prophète comme de tout peuple converti… des êtres éternellement imparfaits soumis à se tourner vers le Ciel pour demander pardon avant de réparer leur Prochain… car l’exterminer après la repentance rapproche finalement de satan…

 

On dit que le Crime d’honneur peut conduire à exterminer sa famille, son peuple et sa race pour plaire au Ciel comme à Jephté…

 

De toute l’équipe de jamaisdeuxsanstoi.ca