, , , ,

Expo 69/ Révolution sexuelle

Expo 69/ Révolution sexuelle

Expo 69/ Révolution sexuelle/ Québec (Partie 1)

 

Conversation entre mère et fille

 

– Ton époux te frappe-t-il?

– Mais non, pour quelle raison il me frapperait?

– Pour n’importe quelle raison, elle n’est pas obligée d’être intelligente, les hommes qui aiment frapper les femmes ont toujours existés certains en font même leur métier dans certains pays, on les appelle des gardiens de la loi, tous des saints bons pour l’enfer…

– Depuis quand une femme sait si un homme va en enfer, tu ne verrais jamais une nonne dire à un curé qu’il risque l’enfer?

– Depuis que Dieu a donné une tête à la femme et des cornes à un homme…

– Des cornes à un homme? Des cornes à un homme? Mon Dieu, mère, vous entendez-vous parler?

– Je m’entends et je me respire très bien… ne pouvant que souhaiter que tu en fasses autant quand tu vas te coucher auprès de ton homme…

– C’est pour ça qu’il m’a marier…

– Il t’a marié pour quoi?

– Parce que je m’entends et je me respire très bien…

– Il te l’a prouvé?

– Me le prouver comment?

– Mais c’est ce que je te demande… Comment peux-tu dire qu’il t’a mariée pour ça s’il ne te l’a pas prouvé…

– Parce qu’il me l’a dit…

– Si moi je te dis que tu es la plus belle du monde, vas-tu le croire?

– Évidemment que non…

– S’il te dit que tu es la plus belle du monde, vas-tu le croire?

– Je le pourrais…

– Tu vas finir folle si tu le crois sans réfléchir, des femmes se sont suicidées à cause de ça, d’autres ont abandonné leurs enfants; ne crois jamais un homme sans réfléchir… Quand tu te regardes dans le miroir, serais-tu capable de te dire que tu es la plus belle du monde?

– Bein non

– Alors pour quelle merdique raison tu donnerais ce foutue pouvoir à un homme?

– Parce que je l’aime…

– Dieu aime l’homme et ne lui donnerait jamais ce pouvoir sur sa Création; un homme ne peut pas parler pour Dieu… et encore moins pour une femme qui sait penser par elle-même…

– Je serais capable de le tuer, ça te va ça…

– Mais serais-tu capable de te défendre en Cour contre une gang d’hommes; serais-tu capable de te défendre dans un Tribunal de l’Inquisition; serais-tu capable de te défendre contre un satané psychiatre…

– Non et toi non plus…

– Attention, ne me sous-estime jamais, j’ai confronté toutes les femmes de mon village toute ma vie entière et il n’y a pas un homme qui m’énerve la sueur que j’ai sous la peau…

– Bein, tant mieux pour toi si tu as voulu faire le contraire des autres; ça te regarde…

– C’est ce que je veux dire… dans la vie, il y a des choses qui ne regarderont jamais ton homme, jamais ton père et ta mère et jamais tes enfants, tes copines, ton curé et tes voisins car ça ne concerne que Dieu et toi-même… Enlève ce Droit à Dieu et tu vas en enfer…

 

 

Expo 69/ Révolution sexuelle/ Québec (Partie 2)

 

Conversation entre père et fille

 

– Ton époux te ment-il?

– Me mentir sur quoi?

– Sur n’importe quoi pour avoir l’air plus intelligent que ton père…

– Non…

– Comment tu le sais?

– Je le sens…

– Tu ne vérifies pas?

– Vérifier quoi, il a le droit d’avoir l’air plus intelligent que mon père…

– C’est pas ça que je te demande; je te demande si tu vérifies ce qu’il te dit…

– Me dire sur quoi?

– Sur n’importe quoi…

– Je suis très occupée pour jouer à la police avec mon époux…

– Et bien prend le temps sainte folle; une femme qui se respecte s’arrange toujours pour avoir l’air autant intelligente sinon plus que son époux dans l’intérêt de la Création comme de Dieu…

– Tu veux que je fasse quoi?

– Parle avec tout ce qui est considéré comme saint et damné dans ton village…

– Mon époux va me tuer…

– L’homme a le même devoir; fais-en le tien…

– Tu veux que je fasse quoi?

– Parle avec le monde; ne reste pas dans ta Coquille; sors, parle avec tous les employés que tu croises, toutes les femmes dans les parcs; parle, n’arrête jamais de parler avec tout le monde…

– Pour leur dire quoi?

– N’importe quoi; que dit un curé en croisant une chrétienne?

– Je ne le sais pas…

– Bonjour, il fait beau, avez-vous remarqué telle nouvelle construction dans le coin; avez-vous entendu parler du virus qui court…

– Les gens vont penser que je suis folle; qui parlent comme ça; les fous…

– Non, les autant intelligents que le curé sinon plus… Là, à partir de tout ce que tu m’as dit, je vais piéger ton époux pour te prouver combien il est important que tu contrôles tes grossesses parce que ta mère et moi on t’a élevée et là on aimerait ça profiter des beaux jours sans être obligé de changer les couches de merde de tes enfants et de te faire vivre parce que tu n’as pas le temps de vérifier ce que ton saint époux te raconte pour avoir peut-être même l’air plus intelligent que Dieu… Tu sais comment on appelle un homme comme ça… Un diable… Et tu sais que le diable doit mourir un jour…

– Ne commence pas à menacer de mort mon époux parce que l’on fait notre vie et que l’on a nos petits secrets… Tu sais comment on appelle ça un père jaloux de son gendre… Un démon… Va raconter tes histoires de démons au curé et tu vas t’apercevoir après qu’il va blâmer ta fille… Le monde a toujours été fou et ce n’est pas demain que je vais me rendre malade avec la chasse aux démons, au diable ou aux damnés… J’ai juste une vie à vivre et je la passerai pas à piéger mon père, ma mère, le curé, mon époux ou mes enfants pour avoir la plus belle place au Ciel…

– La prochaine fois que je reviens… ça va être pour donner la preuve… que ton époux… est… un manipulateur…

– Et alors, tous les hommes le sont…

– Ce n’est pas une raison de ne pas t’ouvrir les yeux sur les conséquences… Contrôle tes grossesses sinon tu vas te faire enlever tes enfants… et tu vas finir à l’hôtel à te chercher des clients pour te nourrir…

– Mais je rêve, on croirait entendre mère… La prochaine fois que tu reviendras, tu m’apporteras du lait pour tes petits-enfants; j’ai mis un veau au monde et mes seins n’en peuvent plus… Tu sais c’est quoi un veau, tu en es un…

– Du lait… C’est compris…

 

 

Expo 69/ Révolution sexuelle/ Québec (Partie 3)

 

Conversation entre deux copines

 

– Ton époux te frappe-t-il?

– Jamais, il sait bien que mon père le tuerait…

– Tu as ce luxe là, moi je ne l’ai pas, je serais obligé de le tuer moi-même…

– Ton père dit ça mais il s’en mêlerait… Un père reste toujours père de ses filles et non de ses fils…

– Il me parle comme un homme…

– C’est parce qu’il veut le meilleur pour toi…

– Ton père te parle comme un homme…

– Il me parle de temps à autre comme s’il parlerait à ma mère et parfois comme à une putain…

– Les pères normaux ne font jamais ça

– Qui a un père normal sur cette foutue terre… à part du diable… personne…

– Le diable et nous…

– Tu viens de ton père souillé par le diable qui se dit à l’image de Dieu; Réveillons-nous merde…

– Tu ne considères pas l’homme capable d’être plus près de Dieu que la femme…

– Je pense que si le diable s’est intéressé à la femme en premier… que Dieu peut aussi le faire… qu’elle se soit plus mortifié que lui ou non à cause de sa condition… qu’elle se soit plus sacrifié pour lui que lui pour elle ou non à cause de sa condition… qu’elle ait pensé plus à Lui que lui à Lui à cause de sa condition… pouvant rappeler ce Job… ce Jonas… ce Jean le baptiste… ou cette Marie-Madeleine…

– Tu réalises que personne ne pense comme toi?

– On pense tous différemment… les Juifs ont dit la même chose à Jésus… Les apôtres disant la même chose à Judas… C’est le prix à payer et il faut l’assumer…

– Mais dis-moi pourquoi?

– L’homme a été créé en premier…

– Non, le diable…

– Bon, tu as vu comme toute Première créature peut être décevante comment ne pas s’attendre au pardon envers la deuxième créature humaine… Maintenant, imagine que l’homme, qui se prétend à l’image de Dieu, quand il prostitue des innocentes, devient plus nombreux que la femme réveillée… Je n’ai pas dit prostituée mais réveillée…

– La pute ne dort pas…

– La pute ne dort pas… Et qui peut entrer au paradis avant l’homme?

– La pute…

– La pute avec qui?

– La pute avec les enfants…

– Et qui a dit ça?

– Quelqu’un qui ne pensait pas comme les Juifs…

– Et ce quelqu’un est apparu à qui avant ses apôtres…

– À la prostituée…

– Toute pute étant une prostituée en soi car il lui suffit de mettre un prix sur les libertés qu’elle offre pour changer de titre…

– Une pute n’est pas esclave mais elle peut l’être comme toute épouse envers son homme… On entend dire des hommes qu’ils n’aimeraient pas ça être une femme… Attend à la Fin des Temps, tu vas dire le contraire mon agneau…

– Il faut que je répète ça à ma mère et à mon père, ils sont toujours entrain de me parler de Dieu…

– Bein là parle-leur de Dieu à ton tour… en fumant ton joint…

 

 

Expo 69/ Révolution sexuelle/ Québec (Partie 4)

 

Conversation entre deux copains

 

– Tu veux te rapprocher de Dieu, commence par te rapprocher de la terre…

– Mais on peut y parvenir en se rapprochant aussi des prostituées…

– Mais si tu te rapproches de la terre tu risques mieux de recevoir la révélation avant la femme…

– Mais même que je l’aurais après elle, ça ne change rien au fait que je l’aurais eue…

– C’est vrai… Tu veux te rapprocher du diable, rapproche-toi de l’innocente…

– Mais on peut s’en approcher aussi par la pratique homosexuelle… en reniant Dieu trois fois… en crucifiant le saint… en faisant des affaires avec l’athée… en glorifiant les pyramides d’Égypte… en oubliant les rituels religieux… en se déclarant meilleur boulanger de l’univers… en vidant les eaux de ses poissons… en se saoulant… ou en plantant son drapeau sur la Lune…

– Dieu rencontre l’homme pour lui dire quoi?

– « Je t’ai toujours aimé »

– Non « Ta femme baise avec le diable »

– Dieu rencontre la femme pour lui dire quoi?

– « Je t’ai toujours surestimée »

– Non « Ton homme baise avec un homme »…

 

Expo 69/ Révolution sexuelle/ Québec (Partie 5)

 

Conversation entre une grand-maman et sa petite-fille de 10 ans

 

– Un jour tu vas comprendre le pouvoir de l’argent… L’homme a droit à son argent et la femme a droit au sien… L’homme soumettant l’épouse contre de l’argent se rapproche du diable désirant faire de même avec elle… La femme soumettant l’époux contre du sexe se rapproche du diable désirant faire de même avec lui… L’homme soumettant la femme contre son amour se rapproche du démon désirant faire de même avec elle… L’homme soumettant l’homme contre son amitié se rapproche du démon désirant faire de même avec lui… La femme soumettant la femme contre son amour ou son amitié se rapprochant de la démone désirant faire de même avec elles… Le premier emploi de toute femme étant de torcher son père… Le deuxième emploi de toute femme étant de se faire bouc émissaire pour ses parents… Le troisième emploi de toute femme étant de baiser avec le premier venu pour un peu d’attention pouvant ou non la demander en mariage ensuite… Une fois que tu as compris ça… tu prends conscience que tu ne peux jamais faire tout ce que tu veux même avec tous les diplômes du monde… Dieu n’y ayant pas parvenu au début de la Création… Pense le contraire… Ta place est en enfer…

 

– Tu m’énerves avec tes histoires

 

– Une femme qui gagne plus qu’un homme est appelée une prostituée… même que c’est une universitaire… car ils sont jaloux d’elle… il l’a méprise… ne lui font pas confiance… mais pourtant elle fait la démonstration qu’elle est plus habile et intelligente qu’eux… Le jour où tu dépasses l’homme… rappelle-toi de ça… la femme au sommet n’a aucun allié autre que Dieu…

 

– Tu m’énerves avec tes histoires

 

– Tu as beaucoup d’argent, tu fais quoi?

 

– Je ne sais pas

 

– Tu construis l’église, tu construis l’école, tu construis l’hôpital, tu construis l’orphelinat, tu construis le couvent, tu construis la prison, tu construis le parc, tu construis le port, tu construis le radeau pour tout ceux qui ne sont pas contents, tu construis le tribunal, tu te construis un cimetière, tu en construis un pour les autres, tu construis la fosse pour tous ceux préférant ça aux cimetières, tu construis la scène pour l’exécution publique, tu construis la maison pour enfants fous, tu construis la maison pour hommes homosexuels, tu construis la maison de jeux pour hommes, tu construis la maison du sauna pour hommes, tu construis le désert pour hommes, tu construis le théâtre pour hommes, tu construis le zoo pour les familles, tu crées une mode seulement pour femmes où elles pourront choisir entre jupes longues ou courtes, leurs chapeaux, leurs gants, plus importants que toute mode pour sous-vêtements car ceux qui s’intéressent à ça plus qu’au reste sont des violeurs et des pédophiles qui s’ignorent…

 

– Tu m’énerves avec tes histoires

 

– Mais oui mais les grands-mères sont faites pour ça… pour énerver avec des histoires d’horreurs… Vas-tu dire que l’Halloween t’énerve… C’est la même chose… Là on en parle mais un jour il faudra le faire… Tu n’as plus d’argent, tu fais quoi?

 

– Je vais à l’église

 

– Pour dire quoi?

 

– Je ne sais pas

 

– Pour dire qui tu es… Tu dis la fille de qui tu es, qui sont tes grands-parents, où tu vivais avant, qu’est-ce que l’on t’a enseigné et après ils vont t’aider…

 

– Et s’ils ne m’aident pas?

 

– Ils sont bons pour l’enfer… Qui doit donner conseils au pape?

 

– Les Prophètes, le Messie et tous les saints…

 

– Mais le pape se dit intercesseur entre Dieu et l’humanité donc il n’a pas besoin d’eux…

 

– Oui, il a besoin d’eux car il a oublié de béatifier la prostituée Marie-Madeleine…

 

– Si Marie-Madeleine est une sainte à la Fin des Temps… Peut-elle prendre tous les enfants pour entrer au paradis de Dieu…

 

– Sauf ceux du Nouveau peuple

 

– Quel nouveau peuple?

 

– Le Nouveau Peuple n’ayant pas rejeté Jésus… Moïse… Mohamed… et la béatification de Marie-Madeleine…

 

– Et où est ce Nouveau Peuple ?

 

– Parmi les athées… là où l’homme couche avec sa fille… là où la mère est jalouse de sa fille… là où l’homme parle aux démons… là où l’homme parle avec le diable… là où l’homme prie devant le ruisseau… là où la femme accouche au désert…

 

– Pourquoi Dieu choisit Moïse le cadet à Aaron l’aîné…

 

– Car il savait parler avec le diable et les démons…

 

– Et qui sont les démons?

 

– Ceux qui dévisagent les saints… les prostituées… ceux qui dévisagent plus intelligents qu’eux… ceux qui ignorent tout des lois… ceux qui excisent la femme… ceux qui détruisent les plus beaux livres… ceux qui augmentent leur puissance en remettant des pouvoirs aux plus idiots afin qu’ils avilissent ce monde… ceux qui prient en Jérusalem… ceux qui disent que le pape est sans défaut… et ceux qui font de l’homme le maître de la femme…

 

– Tu te maries demain… tu baptises l’enfant demain… Dieu t’envoie un Signe… Que peut-il être?

 

– L’intimidation par ma présence…

 

– Mais comment peut-on être intimidé par une personne que l’on ne connait pas?

 

– Par sa sainteté…

 

– Et comment le saint peut être intimidé?

 

– Quand il tente de faire ses choses sans Dieu…

 

– Tu te maries demain, tu t’adresses comment à tes beaux-parents?

 

– Les femmes entre elles ont le droit de se parler n’importe comment sauf s’il y en a une plus intelligente que les autres… même chose pour les hommes…

 

– Qui sont tes beaux-frères et ton beau-père?

 

– Des hommes aptes à m’éloigner de Dieu… des hommes aptes à m’humilier… des hommes aptes à me tuer… des hommes aptes à effacer tout ce que j’aurais pu avoir pour destin…

 

– Sauf si?

 

– Sauf si je connais le diable… sauf si je connais Dieu… sauf si je connais des démons puissants… sauf si je menace le peuple juif… sauf si je soumets le pape… sauf si je dirige la mosquée…

 

– Qui sont tes belles-soeurs et ta belle-mère?

 

– Ce sont des femmes comme toutes les autres qui ne désirent qu’une chose… savoir si je suis plus heureuse qu’elles avec ce fils et ce frère car désirant aussi une part de cette tarte…

 

– Alors tu dis quoi?

 

– Je ne dis rien…

 

– Et tu ne montres rien sinon?

 

– Elles raconteront des histoires fausses sur lui, sur moi et sur nous…

 

– Pourquoi?

 

– Parce que les femmes et les hommes sont ainsi…

 

– Pourquoi?

 

– Car les plus près de Jésus l’ont rejeté alors qu’ils se disaient tous saints… ce que les autres peuvent faire tout autant…

 

– Marie ayant pu rejeter son fils s’il s’était marié… devant un bonheur plus grand qu’elle aurait pu connaître avec Joseph… Qu’a pu faire les deux autres Marie lui tenant compagnie devant la crucifixion de Jésus?

 

– Elles sont entrées en Égypte…

 

– Pourquoi elles auraient pu faire ça?

 

– Car la vie aurait été insupportable parmi de tels juifs…

 

– Donc l’Égypte peut accueillir des saintes… et remettre la femme pouvant porter le fils pour Abraham… en présence des athées… Qu’est-ce que ça veut-dire?

 

– Le saint côtoyant l’athée… pour former un Nouveau peuple…

 

– Un Nouveau peuple de quoi?

 

– De juifs… de chrétiens… et de musulmans… mais aussi de prêtres pouvant parler avec le diable et les démons…

 

– Donc à la fin des Temps que peut-il se passer avec ces peuples?

 

– Je ne sais pas

 

– S’il rejette le Messie… ils iront en enfer… Comment est l’enfer sur terre?

 

– Il y a l’eau qui disparait dans ta face… le serpent qui te suit… le chat qui t’observe… l’oiseau noir… les insectes nombreux… le soleil qui est plus chaud comme jamais… les apparitions des âmes maudites… la Palestine en feu… des possédés par le diable… des enfants qui rient… des crucifix en envers… des femmes qui allaitent des hommes… des arc-en-ciel… et l’Arche de l’Alliance qui est retrouvée…

 

– Devant qui?

 

– Devant ceux qui ont idolâtré la plus haute tour… devant ceux qui ont idolâtré des rois et des reines… devant ceux qui ont idolâtré une race… une langue ou un Territoire… devant ceux qui ont idolâtré le rabbin… le curé… l’iman… le cheik… le guerrier… le médecin… ou le juge… devant ceux qui ont idolâtré la nonne… devant ceux qui ont idolâtré l’aveugle ou le sourd… devant ceux qui ont idolâtré l’esclave sexuelle au sein du mariage… devant ceux qui ont idolâtré l’or ou les pierres précieuses… devant ceux qui ont idolâtré le pouvoir de l’argent ou de l’apparence extérieure… devant ceux qui ont idolâtré la blonde aux yeux bleus… devant ceux qui se sont idolâtrés et devant ceux qui ont idolâtré une Histoire humaine n’ayant absolument rien à voir avec toutes celles ayant pu être vécue par un Prophète de Dieu ou un Messie…

 

– De quelle nationalité es-tu?

 

– Je suis une Canadienne française d’origine de France et d’Irlande catholiques où reposent mes Ancêtres…

 

– Mais que fais-tu au Québec?

 

– Les Protestants d’Europe n’aimaient pas les Irlandais et les catholiques de France n’aimaient pas ceux qui faisant des Révolutions… comme celle que l’on connaît présentement…

 

– Où peut naître le Messie pour les Juifs?

 

– Au sein d’un peuple opprimé par ces derniers…

 

– Où peut naître le Messie catholique?

 

– En Jérusalem pour détruire le Temple de Dieu et le reconstruire en trois jours…

 

– Où peut naître le Messie musulman?

 

– Au sein d’un peuple de révolutionnaires…

 

– Qui peut naître de l’Égypte ou de l’Inde?

 

– Ce diable… Ancêtre de l’épouse remise au Premier Prophète…

 

– Que dit le diable au saint?

 

– Je ne sais pas…

 

– « Je suis plus puissant que ton Dieu et… »

 

– « Je suis plus puissant que ton Dieu et de moi tu auras le plus puissant royaume… »

 

– « Dieu ne comprenant que l’hébreu et l’arabe alors que moi je connais toutes les langues »

 

– Ce n’est pas possible…

 

– Mais le peuple juif et le peuple arabe le croient…

 

– Que peuvent penser le Juif et l’Arabe en voyant l’Europe ou l’Amérique?

 

– Ici vivent les païens…

 

– Et qui naît parmi les païens des païens?

 

– Le Christ dans l’Étable…

 

Le Tyran

Le Tyran se rebelle très tôt…

Le Tyran se permet à un moment donné de sa vie de rompre avec le code de lois… pour mieux assouvir certains besoins… qui le conduiront soit face au diable ou soit Face à Dieu… et ce souvent avant 21 ans pour lui et 30 ans pour elle…

Le Tyran peut aussi projeter une autre image et parfois même celle de son contraire… alors que ses propos le révéleront… car, malgré lui ou elle, on a vu chez celui-ci d’abord une facette dont il était peu conscient et qui se retrouve alors exploitée dans son extrême permettant de masquer cet autre côté de la personnalité innée ou acquise…

Tous pouvant être ami ou ennemi d’un Tyran… L’ennemi étant souvent plus orgueilleux que ce dernier…

Le Tyran développe un Art dans un domaine précis…

Tous ou nul ne connaissant le Tyran dans son milieu…

Le Tyran de Dieu pouvant donc croiser un Jour celui du diable… car le Ciel le permettant ainsi… mettant en scène Moïse et le pharaon…

Le Tyran a une histoire de vie marginale…

Tu reconnais le Tyran par l’enfant qui mange dans sa main…

Nul ne soumettant le Tyran à abandonner son pouvoir même avec les pires horreurs…

Le Tyran est un séducteur né…

Les difficultés du Tyran se retrouvant surtout autour du « lâcher prise »… Il ne s’abandonne pas…

Le génocide de masse est divin ou diabolique mais toujours triomphant…

Le Tyran peut être au prise avec diverses facettes de la psychopathie…

Le Tyran ressent un Jour le besoin de s’affirmer dans sa toute puissance…

Le Tyran a son péché mignon… Quelque chose de complètement fou… pour ne pas dire vicieux pour certains…

Le Tyran en voyage observe…

Le Tyran se plaisant à tolérer l’alcool, les drogues, le poison, le sexe compulsif et l’accumulation des fautes d’autrui…

Le Tyran partant en guerre peut l’ouvrir mondialement…

Théoriquement, le Tyran s’élève sur n’importe quoi…

 

Le Tyran intervient finalement dans un code de lois… lorsque ce n’est pas tous…

 

Le Tyran Proxénète

Le Tyran Proxénète est un Accident…

Le Tyran Proxénète excellant dans le trafic de femmes ne peut que se rapprocher de l’Inde et de tout puissant polygame…

Le Tyran Proxénète partant en guerre contre ceux qui se disent fidèles de coeur et de tête envers leur unique partenaire de vie…

Le Tyran Proxénète voit sa « Race » chez les hommes et les femmes les plus débauchées… mais encore chez les hommes et les femmes les plus « saints »…

Le Tyran Proxénète ne cherchant pas Dieu mais on peut « Le » trouver pour lui… si « Israël » peut lui être remis… et la « tête de Jean le Baptise » non loin d’un « Prophète crucifié »…

Le Tyran Proxénète pouvant donc convoiter toute Juive… et désirer faire esclave tout Juif… pouvant donc se rapprocher en plus d’Anciens maîtres d’esclaves de ce peuple…

Le Tyran Proxénète pouvant avoir encore pour cible les alliés de tout Juif…

Le Tyran Proxénète dans une mégalomanie schizophrène pouvant en plus désirer les épouses, les concubines et les esclaves des puissants polygames au départ approchés pour d’autres fins… voyant alors dans son miroir ou dans l’oeil de ceux ayant trouvé Dieu pour lui… Quelque chose ou Quelqu’un pouvant lui permettre se présenter comme plus Grand qu’un Prophète… car lorsque Croyant ayant foi en lui plus qu’en Dieu… qui le prévoit…

Le Tyran Proxénète en présence d’un Prophète ouvrant le combat avec ses associés alliés… des juifs ou non… polygames ou non… avant de se retourner contre eux…

 

Le Tyran Proxénète n’est pas sans… sa Bite… et une fortune accumulée sur l’un des plus grands Péchés du monde rappelant le Serpent… pour mieux corrompre l’Homme… Cet Adam… par l’Avilissement d’Ève…

 

Tragique histoire de cul (Partie 1)

Claudette

L’homme désirant une « Folle » de ménage à surprendre… plaçant sa petite annonce dans la « Bible » locale…

Celle-ci se présentant le jour même de la « Revendication »… Dieu le lui permettant…

On ne retrouva jamais son cadavre…

 

– Bonjour, je suis Paul… Vous aurez beaucoup de « Besogne » sur les bras c’est moi qui vous le dis… Entrez

 

– Enchantée de vous rencontrer; vous me paraissiez plus jeune…

 

– Allez, je vous Ouvre ma chambre d’abord, je veux que vous commenciez là; je suis un homme vous savez et je vis seul depuis 10 ans, la dernière femme qui y est entrée en est sortie toute nue et presque morte… C’est mon bordel et non le sien, croyez-moi…

 

Derrière la tête avec un marteau placé non loin… la bête frappant la pute dès qu’elle ouvra… avant que celle-ci ne tombe les limbes… et qu’il ne se précipite sur elle pour mieux la retourner…

 

– Belle Chienne, montre voir tes sous-vêtements… Montre voir tu t’es crossée ce matin avant de venir me rejoindre… Montre voir ton soutien-gorge… Montre voir tes nichons de Chienne… Montre voir si tu as tes vrais dents… Montre voir ta repousse de cheveux… Montre voir à quoi sentent tes pieds… Putain de Chienne, tu me donnes envie de te pisser dans le nombril…

 

Chérie, Chérie, ton baptême s’en vient Chérie, tiens prends-ça… En veux-tu dans tes beaux d’ange aussi, tiens, en voilà…

 

Merde que tu me fais de l’effet… Merde que tu me rappelles ma Chienne de mère…

 

Bon, fais voir s’il te reste du lait dans tes mamelles… Je peux te mordre? Ah, j’oubliais, tu es presque morte…

 

L’homme lui mordant les seins pendant près d’une heure…

 

Tu aimes? Tu veux que je te chante une chanson?

 

« Ma chère Claudette, c’est à ton tour, de te laisser parler de cul, ma chère Claudette, c’est à ton tour, de te laisser parler de moé »…

 

Bon, c’est plus fort que tout, je dois t’en faire saigner un… et hop… et voilà le lait de la Vache sacrée…

 

Tu aimes? Hum, là, je bois quelque chose… maman… maman… Je t’aime maman…

 

Attends que je fasse saigner l’autre…

 

L’homme goûte le sang de la vierge entre ses jambes au Commencement de sa jeune vie et le sang de la virginité de ses tétons à la Fin de sa jeune vie…

 

L’homme lui suçant les deux seins pendant près d’une heure…

 

Merde que je suis heureux… Merde que tu me fais du bien… Merde que ça valait le coup… Si tu savais combien tu comptes à présent pour moi… Tu sais ce que l’on dit… On sacrifie l’Agneau pour sauver le Pécheur de ses péchés…

 

Bon, fais voir ce que tu vaux sur le ventre… allez hop… Là, je vais t’ouvrir ton sale trou du cul le plus loin que je peux avec mon poignard… Tu ne devrais pas sentir grand chose car de toute manière tu es pleine de merde…

 

Ah, oui. Tu sens la belle merde fraîche… fais voir que j’entre ma main un peu… ah, oui, tu es végétarienne toi… Je reconnais la merde de la végétarienne un mille à la ronde… Attends que je goûte un peu… hum… hum… hum… merde que tu goûtes bonne… à dire vrai… ta merde goûte ton sang… Tu en veux un peu… Attends que je t’en mette un peu dans ta belle petite gueule… On en met un peu aussi sur tes nichons pour qu’ils arrêtent de saigner… Tiens, comme ça… ah, là on est arrivé au paradis… Le Juif se mérite un char de feu et l’homme un char de merde… Là, je m’envole… merde, je plane… Tu me fais planer… merde, tu peux m’entendre… Claudette, tu m’entends… Ici, l’ambulancier, vous m’entendez Claudette…

 

– Oui…

 

– Vous savez qui vous a fait ça?

 

– L’homme qui vit dans cette maison…

 

– Vous souvenez-vous de son apparence?

 

– Il était grand avec des cheveux noirs…

 

– Vous a-t-il fait mal?

 

– Je pense qu’il m’a frappée à la tête à part ça je ne me souviens plus…

 

– Savez-vous s’il est parti?

 

– Je ne sais pas, pouvez-vous m’apporter à l’hôpital, j’ai très mal, je pense aussi qu’il m’a violée, je ne sens plus mon rectum…

 

– Broummmmmm, broummmmmm, broummmmmm, on est rendu Claudette…

 

Claudette, est-ce que tu veux que je vérifie ta pression?

 

Claudette, veux-tu me remettre un échantillon de tes urines?

 

Claudette, les anges ont chanté pour toi tantôt, tu t’en allais vers le paradis mais là tu es rendu en enfer… et c’est avec moi que tu vas rester durant trois jours… As-tu un problème avec la loi de la bible?

 

– Mon Dieu, ne me tuez pas… Je ne veux pas partir sans dire au revoir à mon époux et mes enfants… Je vous en supplie…

 

– Si tu vis, tu seras une miraculée… Si tu meurs, tu vas rejoindre les démons… Claudette, j’ai une idée… Je mets de la musique et on danse un peu… Attends…

 

L’homme mettant la chanson de Daniel Hétu… « Je t’attendais »… avant de la soulever dans ses bras, faire quelques pas et la poser dans son bain…

 

Claudette, je te promets que ça ne fera pas mal, c’est juste pour voir si tu as de la lumière là-dedans…

 

L’homme lui défonçant le crâne avec le marteau…

 

Claudette, je n’ai pas vu de lumière… C’est bon signe… Tu n’es pas une extra-terrestre… On va pouvoir prendre notre douche ensemble…

 

L’homme enlevant ses vêtements, se positionnant debout devant le cadavre avant de faire couler la douche très lentement pour mieux se « savonner » avec les morceaux de son crâne… lui rappelant un jour de pluie dans sa petite piscine alors qu’il était bien jeune…

 

Claudette, ta famille en enfer nous regarde… Ils sont tous là… Venus expressément pour te sauver… Allo, tout le monde… On fait connaissance… Moé, c’est Paul… Avez-vous du plaisir à nous regarder… On ne se lâche plus… C’est fait pour durer longtemps cette histoire là… L’avez-vous déjà vue de même… L’auriez-vous cru… C’est moi qui lui fait cet effet là… Attendez plus tard, la dinde entre au four… vous n’avez encore rien vu…

 

Claudette… Je commence à être un peu fatigué… Je vais m’asseoir sur toé… Montre voir si tes nichons coulent encore… On fait le cheval? Ti guédup… Ti guédup… Ti guédup… Embrasse-moé fort…

 

L’homme sortant de la douche reprenant cette Chose dans ses bras avant de la poser dans ce lit pour la pénétrer de ce sexe…

 

Claudette, j’ai toujours voulu rencontrer une pute comme toé… Ma mère me l’a toujours dit que je la rencontrerais un jour alors que j’aurais besoin d’une femme de ménage… C’est toé ça Claudette… C’est toé ça…

 

L’homme éjaculant après 6 minutes…

 

Ok, ma Claudette, on va passer aux choses sérieuses… Je vais te poser une question et lorsque tu mentiras, tu perdras un ongle de tes orteils, tu vois mes pinces, ce sont les pinces « Détecteur de Vérité »…

 

As-tu oui ou non déjà frappé un enfant?

 

Oui; je le savais, tu m’as l’air d’une femme qui frappe les enfants…

 

As-tu oui ou non déjà tué un chat?

 

Oui; je le savais, tu m’as l’air d’une femme capable de tuer tous les chats…

 

As-tu oui ou non déjà menti à un homme?

 

Non?

 

Menteuse, je l’ai senti dans ma tête que tu mentais et toi tu n’as plus la tienne pour cacher ton défaut, et voilà l’ongle du petit orteil qui s’en va… dans mon estomac…

 

On continu Claudette…

 

As-tu oui ou non déjà senti les caleçons de ton père?

 

Non? Ça ne se peut pas… Si les gars le font… Les filles le font aussi… et voilà l’ongle de l’autre petit orteil qui s’en va… dans mon estomac…

 

Claudette, tu le vois que je m’ennuie… Claudette, tu le vois… de là-haut… dans ce Ciel… que je m’ennuie… Attends, je vais remettre encore la chanson de Daniel Hétu…

 

« Allez viens, on va s’aimer tendrement, tout là haut, sur un rayon de soleil, allez viens… »

 

À moins que tu préfèrerais la chanson de Céline Dion, « Ce n’était qu’un rêve »…

 

« Dans un grand jardin enchanté, tout à coup je me suis retrouvé, une colombe sur mon épaule, des hirondelles dans chaque main, des papillons couleur pastel… »

 

Claudette, tu le vois que je m’ennuie… Claudette, tu le vois… de là-haut… dans ce Ciel… que je m’ennuie…

 

L’homme pénétrant à nouveau la femme de ce sexe éjaculant après 7 minutes…

 

Bein là, ma belle Chienne, ça fait deux fois que je te fais l’amour et que tu ne dis rien… Dis quelque chose… Dis-moi quelque chose… Claudette… C’est Paul… Claudette… Merde, qu’est-ce que j’ai fait… Merde, ils vont me mettre en prison quand ce n’est encore pas de ma faute… Ils l’ont dit à l’hôpital que j’ai 6 ans d’âge mental… Ils l’ont dit mais personne ne les a cru… On m’a laissé sortir… Je devais rester interné… même ma pauvre mère le disait… avant que je ne la retrouve comme toi ma Claudette…

 

 

Maman…

 

Oh, maman… Tu me manques tellement…

 

Maman…

 

L’homme essuyant ses larmes…

  

Mais il y a du sang partout… Claudette, il y a du sang partout… C’est toé qui devait nettoyer…

 

Bon, je vais le faire parce que je t’aime… J’arrête la musique…

 

Bon, j’ai terminé… foutues salopes… Toutes les mêmes… tous les hommes le disent… et c’est pas moé qui a commencé le bal… justes bonnes pour te remettre des mômes et encore…

 

Salope… Salope… Salope… Tiens, prends ça…

 

L’homme lui enfonçant son poignard dans le vagin… avant de l’égorger… de lui retirer les yeux… de lui couper le nez… de lui trancher les oreilles… de lui couper la main gauche du mariage… et de planter l’arme dans ce nombril…

 

Claudette, tu as de belles mains… de vraies mains de femme de ménage… de vraies mains de femmes à marier… de vraies mains de femmes à brûler… Non, je blague… J’ai toujours voulu avoir une pute qui avait des mains comme les tiennes… pour lui sucer les doigts… Voyons voir ce qu’ils goûtent… le steak haché… hum… Claudette, acceptes-tu de te sacrifier en tant que Sexe faible pour le meilleur et pour le pire… Dis oui, je le veux…

Tu es plus belle sans tes yeux… et ça je sais qu’il n’y a que moé qui peux te le dire…

Attends, je vais les jeter dans la toilette…

Je t’attendais, mon cœur était plus glacé que l’hiver, jour après jour, le ciel était triste et gris…

 

Claudette, c’est moi la dernière personne que tu as vu avant de mourir… Tu sais ce que ça veut dire… Ça veut dire que c’est moi qui va te rejoindre dans l’au-delà après mon suicide… mais avant j’ai envie de goûter à ton foie… Tu permets?

 

Tragique histoire de cul (Partie 2)

 

Le p’tit gars du parc

À plusieurs reprises, le monstre avait remarqué le solitaire de 16 ans dans ce parc pour amoureux et jeunes gens aimant s’adonner à divers sports décidant un jour d’aller le rejoindre pour faire plus ample connaissance…

 

– Salut, je m’appelle Richard… et toi c’est comment?

 

La créature des enfers de 21 ans tendant la main à l’adolescent légèrement décontenancé…

 

– Moi, c’est Maurice… Tu connais quelqu’un ici?

 

– À part toi personne; je viens de déménager non loin dans la région et j’avais juste envie de te parler… J’ai remarqué que tu étais souvent seul ici…

 

– C’est parce que je suis un solitaire… J’aime être seul…

 

– Je suis un solitaire aussi… On marche un peu?

 

– Pour aller où… Je vis aussi pas très loin, je dois entrer dans deux heures, on fait une sortie aujourd’hui avec toute la famille…

 

– C’est vrai, en quel honneur?

 

– C’est l’anniversaire de ma grand-mère, c’est une vieille femme…

 

– Je peux aller?

 

– Tu n’as pas de famille?

 

– J’ai une famille mais elle vit assez loin d’ici, c’est comme je te dis je connais personne dans la région…

 

– J’ai rien contre mais avant laisse-moi vérifier quelque chose, attends-moi ici, je reviens…

 

– Tu veux demander la permission?

 

– Je veux savoir si on revient ici ensuite car il se peut que nous allions faire une autre sortie par après, je veux juste m’assurer du plan…

 

– Oublie tout ça, partons un peu marcher… J’habite à 15 minutes à la ronde… faisons plus connaissance… Ce sera pour une autre fois…

 

L’adolescent hésitant… L’homme se levant pour l’encourager à faire de même…

 

– Bon, mais seulement une demi-heure… Ils ne quitteront pas sans moi…

 

– T’inquiète…

 

Les deux jeunes arrivant à l’appartement…

 

– Tu veux une bière?

 

– Non, je ne bois pas…

 

– Tu veux que je te suce?

 

– Tu es homosexuel?

 

– J’ai juste envie de te sucer c’est tout…

 

– Bon, suce-moi… Tu me demanderas de te sucer ensuite?

 

– Seulement si tu en as envie…

 

– Je ne crois pas que j’en aurai envie… Je ne suis pas homosexuel…

 

– Mais je ne le suis pas aussi…

 

Richard effleurant le sexe de Maurice avant de le masturber et de le sucer jusqu‘à éjaculation… Le retournant contre le mur pour l’enculer…

 

– C’est que je ne veux pas être sodomisé Richard…

 

– J’ai juste envie d’entrer un peu mon doigt dans ton cul… Attends, je prends un peu de beurre pour que tu n’aies aucun inconfort…

 

Toute la livre de beure entrant dans le cul de Maurice pendant près de 15 minutes avant qu’il soit sodomisé par le marteau de Richard…

 

– Mon Dieu, Richard, arrête, je t’ai dit que je ne voulais pas…

 

– Mais je ne te sodomise pas… je ne fais que réveiller ce que tu as en toi de plus masculin…

 

– Mon Dieu, Richard, tu vas me rendre homosexuel, merde, arrête…

 

– Tu sens le plaisir dans toute ta chair, tu sens le plaisir jusqu’au bout de tes doigts… sors ta langue… le plus que tu le peux… Cobra royal d’Égypte… sors ta langue… allez sors-la…

 

– Non Richard, il n’y a pas de raison, je n’ai rien à lécher…

 

– Alors lèche le mur… allez lèche le mur… et dis-moi combien tu as envie de ma bite…

 

– J’ai envie de ta bite… j’ai envie de ta bite… arrête… tu me fais mal… j’ai envie de ta bite… Richard… arrête… merde… tu me fais mal… tu vas me défoncer le cul avec ça… arrête… merde… Richard…

 

Richard abandonnant son plaisir… pour enculer Maurice pour mieux lui briser la nuque… poursuivant son acte sordide sur l’adolescent même décédé…

 

Le tueur décidant ensuite de prendre une douche… d’écouter les informations télévisuelles… d’éjaculer un peu sur Maurice… avant de le foutre à poil… et de lui ouvrir le ventre pour caresser son intestin… avant de le sortir de ce corps pour le mettre dans ses vidanges… recommençant avec ce coeur… ces poumons… avant de lécher ses côtes… une à une en se masturbant… décidant là de remplir sa propre bouche de son propre sperme… avant de cracher là où se trouvait jadis ce coeur… avant de tapisser de ses empreintes de mains pleines de sang ce mur au-dessus de son bain… cet autre au-dessus de son lit… revenant sur ses pas pour recommencer avec ces plafonds… terminant sur son corps l’oeuvre de Caen…

 

Décidant là, dans sa nudité de Fin des Temps, de vider cette fois sa poubelle pour déposer cet intestin dans son congélateur vide… ces poumons dans deux assiettes distinctes au frigo… ce foie dans l’un des tiroirs à légumes tout autant vides… avant de passer au hachoir culinaire le reste… pour nourrir tous les chats et les chiens du quartier…

 

Cette nuit-là, Richard dormant peu… se rendant à la cuisine pour confirmer qu’il ne rêvait pas…

 

Il avait bel et bien tué l’adolescent pour assouvir ses pulsions monstrueuses… alors qu’autrefois la masturbation y était toujours parvenue… jurant de ne plus recommencer… démembrant le corps avant de le mettre dans divers sacs à déchets ici et là dans les poubelles de chacun mises à la rue dans l’attente des éboueurs…

 

Maurice, fils unique, d’une mère veuve, n’avait jamais eu de contact sexuel… et venait à peine de recevoir son diplôme d’études secondaires…

 

Le lendemain, les informations télévisuelles faisant circuler la photo du disparu… des témoins rapportant ne l’avoir pas remarqué autrement que seul sur le banc de ce parc…

 

Les éboueurs découvrant l’horreur sur la rue même… chats et chiens l’ayant permis… avant que des enquêteurs ne visitent tous les habitants de celle-ci… tombant sur ces plats extérieurs… permettant l’arrestation…

 

Richard condamné à la vie… ne regretta jamais son geste… le justifiant par des choses qui pouvaient survenir entre homosexuels ne désirant au départ pas donner la mort à l’autre…

 

La mère de Maurice adoptant un enfant quelque temps après lui donnant le prénom de… Richard…

 

Tragique histoire de cul (Partie 3)

 

Trop attirante l’avait-il trouvée

 

Une fille lui en rappelait une autre… n’ayant pu s’empêcher de la suivre en voiture…

 

– Salut, je m’appelle Pierre… Je peux t’emmener?

 

– Non, ça va… Vous faites quoi dans les parages… Vous suivez les filles qui marchent pour savoir si elles désirent vous sucer la bite…

 

– Oh, on est vulgaire en plus… Non, pour leur offrir de l’argent… Allez, je t’emmène…

 

– Je veux bien…

 

La jeune femme de 17 ans se laissant séduire par l’homme de 34 ans…

 

Je m’appelle Roberta… J’étudie non loin en administration…

 

– C’est vrai, moi, je suis photographe, voici ma carte… Je peux te prendre après tes cours pour faire plus amples connaissances…

 

– C’est que j’ai un petit ami… Je ne crois pas que cela lui plairait…

 

– Bon, ça va… Une jolie fille comme toi, c’est sûr qu’elle doit avoir un petit copain très jaloux… Allez bonne route dans ton avenir et que le Seigneur veille sur tes intentions et sur celles de ton amoureux…

 

– Merci… Bonne route à toi aussi…

 

La jeune femme quittant l’homme sans se retourner…

 

Quelques jours plus tard, celui-ci se déguisant échangeant sa voiture contre celle de sa conjointe avant de se positionner au même endroit pour à nouveau suivre sa prochaine victime mais cette fois jusque chez-elle remarquant qu’elle louait une petite chambre sur le campus avant de découvrir après sept nuits d’assidue surveillance qu’elle n’avait aucun copain mais aussi aucune copine… décidant de frapper à sa porte un samedi à minuit pour l’étranger avec une mince ceinture de cuir toujours vêtu de son déguisement… avant de déshabiller son cadavre… et de la pénétrer…

 

– Marie-Anne, je t’ai retrouvée, tu sens mon sexe en toi, tu aimes mon sexe en toi, tu jouis avec mon sexe en toi, je t’ai cherchée Marie-Anne, je t’ai tellement cherchée et Dieu m’a permis de te retrouver…

 

L’homme réalisant après éjaculation qu’il parlait avec le cadavre qui s’était refroidi… décidant de prendre avec lui ce soutien-gorge, ce sous-vêtement, de poser le cadavre dans le lit, de tirer le drap jusqu’au cou, de plier ce pantalon et ce gilet pour les jeter sur une chaise, avant de briser ce miroir dans la salle de bain lui retournant son reflet… celui de l’homme défait…

 

– Marie-Anne, je ne voulais pas… Pardonne-moi… Je saigne… J’ai blessé ma main tellement je regrette… Je dois aller à l’hôpital… Je t’aime Marie-Anne… Tu me pardonneras… Tu m’as dit que tu étais chrétienne… Je te crois… Tu es chrétienne et c’est pour cette raison que tu vivras à jamais dans mon coeur…

 

L’homme déposant un baiser sur les pieds de la jeune femme… quittant en laissant toutes ces gouttes rouges sur son passage jusqu’à la voiture avant de quitter brusquement… laissant sur les lieux… cette fausse barbe et cette casquette… avant de revenir sur ses pas pour découvrir la masse qui s’était assemblée devant la porte mal fermée des enfers…  ayant attirée en premier l’attention d’une jeune fille qui avait demandé que soient alertés les policiers qui n’avaient jamais rien vu de tel sur un campus d’une si bonne réputation… cherchant immédiatement à faire le lien avec la prostitution…

 

Nul ne réclamant le cadavre…

 

Qui était ce fou volage… un client amoureux… plus qu’insatisfait… alors que Pierre qui avait retrouvé tous ses esprits se rendit à l’hôpital… pour y découvrir qu’il avait, en plus de ses coupures profondes, une fracture… en sortant avec 70 points et un plâtre… justifiant l’histoire à sa partenaire de vie, tout autant photographe, par les secours qu’il avait dû apporter à un jeune enfant entrain de se faire abuser dans une voiture par un pédophile de sa famille qui devait le reconduire…

 

L’homme ne pouvant s’empêcher de recommencer… vérifiant entre temps l’effet que pouvait avoir sa blessure sur certaines jeunes filles lorsqu’il demandait de l’aide avant de mettre en oeuvre son second plan une fois rétabli pour retrouver toujours et sans cesse cette Marie-Anne… à travers celles qui lui ressemblaient…

 

La femme de 21 ans marchant moins rapidement que les autres… remarquant immédiatement l’effet qu’elle fit sur Pierre non loin… rendu à sa 19e victime…

 

L’homme s’approchant d’elle avec son véhicule… La femme cessant de marcher…

 

– Salut, je peux te reconduire…

 

– Va te faire foutre pauvre chien qui épie les étudiantes alors qu’elles marchent vers le campus… Tu crois que tu me fais de l’effet… Mon propre père m’en faisant plus que toi… Mon propre chien m’en faisant plus que toi… Ma propre merde m’en faisant plus que toi… Pauvre connard d’orphelin de petite bite pour cul d’illettrée… Va te faire foutre…

 

L’homme fuyant à toute allure après qu’elle lui eut craché dessus… diminuant ses ardeurs pendant près de trois semaines… multipliant les petits accidents dans la cuisine… les manques d’attention en conduisant… arrivant à peine en plus à faire l’amour à son épouse… décidant cette fois de se présenter tel qu’il est pour la tuer dans sa Bulle après avoir demandé à celle qui partageait son corps… de l’espionner pour l’avoir sauvagement harcelé pour une histoire de grossesse après qu’il ait eu qu’une aventure avec celle-ci…

 

– Tu veux tuer cette fille, Pierre?

 

– Je refuse qu’elle détruise notre amour…

 

– Mais ce n’est qu’un enfant qu’elle placera certainement en orphelinat après en avoir pris soin durant deux ans voyant toutes les difficultés rencontrées pour se trouver un homme ou un travail…

 

– Personne ne se rendra compte… Elle croit que je lui apporterai l’argent…

 

– Mais tu la tueras comment mon chéri?

 

– Je vais lui ouvrir le crâne… Toutes les filles se font tuer sur ce campus… Ils croiront que c’est le tueur qu’ils recherchent…

 

– Rassure-moi, ce n’est pas toi le tueur?

 

– Qu’est-ce que j’en ai à foutre de ces filles… On baise sans arrêt… Tu allumes tous les copains… On s’entend bien avec tout le monde… On fait le même métier… Toute notre vie est une réussite…

 

– Bon, je vais la suivre…

 

L’étudiante remarquant tout autant la pute de Pierre qui l’espionna durant trois jours… alors que durant ce temps, on avait demandé sur le campus aux filles de fermer toutes leurs lumières dès neuf heures dans leur chambre pour bien les distinguer de celles des garçons qui avaient pour devoir d’y jeter régulièrement des coups d’oeil où certains et certaines avaient été en plus d’avoir déménagés pour mieux y parvenir…

 

Toutes les ampoules près des portes extérieures de celles-ci devaient aussi demeurer allumées où lorsque tel n’était pas, cela devait être un signe pour les garçons qui devaient aller frapper avant d’appeler le gardien qui autrefois faisait sa ronde tout seul avant que six autres ne le rejoignent pour faire de même…

 

La jeune femme, épuisée d’avoir tant étudié à la bibliothèque, ce soir là, gagnant sa chambre à trois heures du matin… ouvrant à la fois sa lumière extérieure mais aussi celles intérieures pour mieux se doucher…

 

Pierre s’étant stationné non loin depuis 19 heures… faisant celui qui s’était accroupi sur l’un des bancs non loin de cette chambre attendant sa victime… croyant… ce soir là… qu’elle avait décidé de dormir chez une amie… s’apprêtant presque à quitter lorsqu’il l’aperçue… attendant quelques minutes avant d’entrer… encouragé par le son de la douche… l’atteignant dans celle-ci et la tuant à coup de marteau… défonçant littéralement son crâne jusqu‘à la mâchoire… avant de sortir couvert de ce sang… arme du crime à la main… se foutant éperdument d’être vu par les étudiants qui se mirent à hurler afin que les gardiens et les policiers non loin soient alertés…

 

Pierre se retrouvant condamné à perpétuité… alors que la femme de sa vie expliqua n’avoir rien remarqué…

 

Tous les étudiants du campus et d’ailleurs se présentant aux funérailles de sa dernière Proie… facile…

 

La chambre se retrouvant fermée pendant près de six mois…

 

Tous les experts s’entendant pour dire que l’on n’avait jamais vu autant de violence envers une étudiante sans reproche…

 

Le père de la jeune femme quittant son emploi peu de temps après pour le Mexique… désirant comme avocat… abolir, modifier et créer de nouvelles lois… tel qu’imposer la peine de mort à tout violeur tuant sa victime… où dans le cas contraire… en étant à une récidive… que soient systèmes d’alarme dans les écoles pour filles comme dans les écoles mixtes qu’elles soient primaires ou universitaires pour assurer la sécurité des Proies faciles… soumettre les jeunes filles de 14 ans au mariage lorsque issues de milieux défavorisés… prendre photos et empreintes de tout itinérant… de tout aliéné… de tout homme seul de 40 ans et plus ayant jamais été marié… de tout prisonnier… pour créer une grande banque d’informations ayant à être sollicitée en premier lorsqu’un tueur serait recherché… rappelant toujours et sans cesse ces déséquilibrées… ces hommes vivant seuls… ces homosexuels… ces pédophiles… et ces itinérants… tous Ancêtres des Proxénètes…

 

Sordide histoire de cul (Partie 4)

 

Le tueur d’enfants

Quelqu’un frappant à la porte…

 

– Hé, le touriste, tu t’es bien amusé avec l’enfant… sa pauvre mère ne pourra plus le reconnaître…

 

– J’avais faim…

 

– Mais tu sais quoi, j’ai vu pire… Un jour, je suis entré comme ça et il ne restait que la tête… Comment tu te sens?

 

– Comme le créateur de ce monde…

 

– Hé bien, crois-moi, lui aussi désormais… C’est avec le sang de l’Agneau que l’on pardonne ses péchés, tu connais le refrain… Allez, on prend tout, on te rapporte un autre matelas dans une heure… Tu as besoin d’autre chose…

 

– Seulement d’une pute…

 

– On t’envoie ça… Tu veux que l’on lui dise que tu as faim?

 

– Non, que j’ai soif comme un chameau…

 

– Et c’est parti… On te l’envoie avec le matelas… C’est elle qui va te l’apporter sur son dos comme un âne, ça te va…

 

– C’est combien?

 

– C’est gratis pour les bons clients… mais si elle meurt, ce sera 10 000 dollars; as-tu

10 000 dollars?

 

– Non, que la bite du diable…

 

– Alors je te l’envoie…

 

Le coût d’un enfant à tuer était de 2000 dollars…

 

L’homme avait demandé un bambin de deux ans…

 

Le « poussin » se retrouvant livré à sa chambre dès minuit…

 

L’homme regardant l’enfant… légèrement drogué… s’étant laissé séduire par son petit sexe… l’incitant à lui faire une fellation… avant de lui bouffer le cul… de l’embrasser comme pour une épouse… et de lui mettre sa bite dans la bouche… provoquant chez celui-ci une légère succion… l’amenant à éjaculer sur le champ avant de lui boire ce sperme qu’il avait toujours en bouche… pour mieux lui dire « je t’aime »… avant de l’étrangler doucement… jusqu’à ce qu’il succombe sans broncher… avant de lui sucer chacun de ses petits doigts raides… de lui mordre de toutes ses forces chacune de ses fesses… de lui défoncer le cul de sa bite… de lui éjaculer dans les yeux… avant d’hurler dans l’une de ses oreilles… « tu m’appartiens »… décidant ensuite de couper l’un de ses pieds… l’une de ses mains… avant de lui bouffer le cœur… recommençant avec l’autre pied… puis l’autre main… avant de lui bouffer un œil… sortant l’autre de son orbite pour mieux le consommer ailleurs avec des œufs et un peu de thé… avant de lui ouvrir la lèvre du haut en deux pour mieux en mastiquer la moitié… avant de recommencer avec l’autre partie… pour se l’enfoncer dans le cul… recommençant avec la lèvre inférieure pour en mettre chacune des parties dans ses oreilles avant de cracher dans le fond de la gorge de l’enfant ce morceau qu’il mastiquait toujours… avant de recommencer avec celui dans l’une de ses oreilles pour le lui cracher dans le fond de son cul ensanglanté… et de recommencer avec l’autre pour lui mettre dans la bite soigneusement ouverte en deux avant qu’il ne s’amuse à la recoudre… regardant son œuvre avant d’appeler les « anges de cet enfer » pour que l’on vienne récupérer ce « paquet »…

 

La femme rejoignant l’homme une heure plus tard avec le matelas…

 

– Bonjour

 

– Merde, tu es blonde, je m’attendais à une noire…

 

– Je suis à la bonne adresse, je peux laisser seulement le matelas si tu le désires…

 

– Oui, ne fais que ça…

 

– Non, je blaguais…

 

– Je ne blague pas, je serai incapable de te faire l’amour, je viens de baiser avec un enfant…

 

– Mais qui t’a parlé de faire l’amour, je peux aussi seulement te sucer toute la nuit si tu le désires…

 

– Sinon quoi?

 

– Sinon, j’irai sucé quelqu’un d’autre…

 

– Bon, une seule fellation et ensuite tu me quittes…

 

– Étendons-nous d’abord…

 

– Je t’ai dit que je serai incapable de te faire l’amour

 

– Bon, laisse-moi te sucer un peu…

 

– D’accord…

 

L’homme éjaculant en trois minutes…

 

Maintenant, tu dois me quitter… Je travaille demain…

 

– Vraiment, où ça?

 

– Sur le bord de la mer, je dois ramasser des coquillages…

 

– Pour les touristes dans ton genre…

 

– Non pour les gosses afin qu’ils puissent en vendre plus…

 

– Les gosses comme celui que tu as tué?

 

– Ils t’ont dit… Merde, je ne peux pas croire qu’ils t’ont dit…

 

– Mais voyons, personne ne sort vivant d’ici… Ton tour viendra aussi un jour tu sais… au moment où tu t’en attendras le moins, ils te tueront…

 

– Pour quelles raisons?

 

– Car tu en sais trop… Car tu as tout vu… Car tu comprends comment tout fonctionne… C’est leur Jardin Secret et toi, tu en es l’Arbre interdit… Le diable c’est toi ici…

 

– Comment ça, je me sentais plutôt comme Adam…

 

– Adam ne paie pas pour avoir du sexe… C’est le diable qui prostitue l’innocent… C’est le diable qui le corrompt… Tu es tout sauf Adam dans ce jardin… Ils en n’ont rien à foutre de toi… Tu avais une demande… Ils avaient tout… Puis, ils n’ont pas vu venir lorsqu’ils y ont répondu… Si demain, ils ne remettent plus rien à des touristes dans ton genre, c’est un autre qui prendra le contrôle du jardin afin que les demandes continuent de fluer… C’est une réaction en chaîne toute cette Histoire mais qui commence avec le Blanc et son argent… Ce n’est pas le Noir qui a débarqué ici pour avoir un enfant à abuser et à tuer…

 

– Mais il y avait une Offre au départ… Ne vois-tu pas que le diable est celui qui offre et non qui demande avec son argent ou non…

 

– Que veux-tu qu’un enfant ait à offrir à part son innocence?

 

– Le plus pauvre des pauvres a plusieurs enfants… Il est entouré d’innocents… ne pouvant qu’attirer les plus riches entourés d’enfants corrupteurs…

 

– Comment ça?

 

– L’enfant corrupteur provoque ses parents… incite à l’inceste comme nul… engrosse sa mère… se laisse engrosser par son père… avant d’élever le peuple à son image…

 

Qui soumet les fils à engrosser leur mère dans ce monde… qui soumet les filles à se laisser engrosser par leur père dans ce monde… si ce n’est pas toujours et sans cesse ce Blanc d’Europe comme d’Amérique?

 

– Ils te couperaient la tête s’ils t’entendraient…

 

– Ils m’ont déjà entendu…

 

– Hé?

 

– Ils ont préféré me défoncer le cul?

 

– Et pourquoi donc?

 

– Parce que je suis toujours vierge…

 

– Et pour qui?

 

– Et bien, c’était pour toi ce soir mais puisque tu n’en as pas envie… Je vais aller me faire défoncer le cul à nouveau…

 

– Non, je préfère ta tête sur ma commode…

 

L’homme trouvant le lendemain une boîte sur son lit…

 

Un mot demandant de regarder à l’intérieur de la bouche… Perle il y trouva…

 

Sordide histoire de cul (Partie 5)

 

Cocu il avait été

La femme avait donné quatre enfants à l’époux… qui avait plusieurs concubines… et qui avait dû être hospitalisé suite à plusieurs fractures à une jambe… ignorant complètement qu’elle aurait l’idée de s’envoyer en l’air avec ses frères et ses cousins… qui en avaient pas plus à foutre d’elle que de lui… intéressés plus par recevoir leur part d’argent pour que le trafic de drogue se poursuive par l’intermédiaire de celle-ci en l’absence de l’autre… jusqu’au jour où elle décida de fumer un joint avec l’un d’eux… comme préliminaire sexuel…

 

L’homme sortant de l’hôpital… informé de la Chose… attendant son rétablissement… pour mieux réaliser ce qui allait devenir l’un des plus grands crimes contre la femme dans son village…

 

49 cochons sauvages de sexe mâles furent alors affamés durant 30 jours s’attaquant entre eux avant de dévorer la seule femelle dans l’enclos…

 

L’épouse infidèle furent alors suspendue au-dessus des bêtes… avant que ses pieds soient suffisamment descendus pour qu’ils leur soient offerts… demeurant vivante jusqu’à ce qu’ils atteignent le cœur… avant de la remonter… recommençant avec ses filles… ses fils… sa belle-famille… les amies de celle-ci… leur famille… leur belle-famille… les amis de ces derniers… ainsi de suite… avant de prendre cette fois une fillette de 10 ans pour épouse… remettant chacun des prénoms de ses enfants à ces autres… avant de tuer celle-ci arrivée au même âge que son ancienne femme… pour mieux l’enterrer sous le nom de cette dernière…

 

« Ah, ces rumeurs de Chiennes… »

 

 De toute l’équipe de jamaisdeuxsanstoi.ca