, , , ,

Ca-Na-Da

Ca-Na-Da

Ca-Na-Da

Ce fut un triste pays bien avant qu’il ne soit né… et vendu… pour du vinaigre… La honte ne pouvant pas être plus leucémique… Mon âme plus atterrée…

 

Je courrais alors dans les couloirs du château derrière ce mouchoir ne cessant de voler au vent… tombant quasi face première ici et là dans une selle d’oiseau ou de chien… ignorant tout du scandale des monarchies britannique et française… et de ces pauvres malheureux qui s’agglutinaient dans les rues pour te rappeler ton Devoir de charité alors que tant d’hommes avaient trouvé la mort pour retrouver cette Amérique pour les y conduire à jamais… avec leur mère prostituée… et leur père proxénète… pour toujours…

 

Le débarquement se déroulant dans l’allégresse pour ne pas avouer tout haut que ce fut en fait dans l’illumination religieuse… les pieds couverts de merde de leurs frères et soeurs…

 

Alors que certains s’excitaient à condamner ce nouveau lieu de Tour de Babel… on le déclara tous en choeur de Septième Ciel sur terre… pour tout Juif et Chrétien de ce monde « Bethléèmien »… de Palestine… qui avait su élever un Afrique à la fois polythéiste et monothéiste à l’image de cette Asie… dans la face des vrais Élus… les Ariens d’Europe… n’ignorant absolument rien de toute Religion… ayant encore pour Noyau… cet Arbre Interdit… ce Juda… et ce Pierre… Reptiliens…

 

Bref, on me préférait dans la merde de « l’étable »…

 

Et puis le temps passa comme aussi le fut le Déluge pour y découvrir enfin un Canada Bouc émissaire des seigneurs de guerre et des petits bordels pour homosexuels et pédophiles… n’ayant pas assez de leur bite et de leurs dix doigts pour salir la Sainte Parole… avant que j’y naisse… plus forte que jamais… non loin d’un Salem… et de champs à perte de vue…

 

D’abord, je vis, en sirotant mon vin italien, une Crise financière internationale et le retour de l’Ébola, ce qui alla se révéler… puis, un tremblement de terre, une panne d’électricité monstre et des inondations, ce qui alla à nouveau être… avant toutes ces épidémies, ces morts de personnalités connues et ces Chutes impériale…

 

Les frontières nationales, provinciales et municipales allaient donc se retrouver fermées… toutes les stations radiophoniques et télévisuelles mises sous contrôle… des communautés entières être déplacées… des diplomates expulsés… au côté de ces autres exécutés…

 

Nul n’ayant encore déjà vu les feux de forêt de Californie brûler jusqu’à l’automne avec ceux de l’Ontario…

 

Nul n’ayant déjà vu autant de cas de Lèpre être déclarés en Asie comme en Europe…

 

Nul n’ayant déjà vu autant d’humidité en Chine…

 

Nul n’ayant déjà vu des inondations aussi puissantes toucher à nouveau une telle France déjà affligée par les précédentes…

 

Bref, 2018 mettant fin à notre Ère…

 

En trois mouvements, nous allions diriger plus de la moitié de l’Amérique… agonisante… avant de remettre la majorité des pouvoirs aux Français de 40 ans et moins, aux Britanniques de 60 ans et moins, aux Espagnols de 40 ans et moins, aux Italiens de 40 ans et moins, aux Portugais de 30 ans et moins, aux Irlandais de 40 ans et moins, aux Grecs de 30 ans et moins et aux… Palestiniens.

 

L’Europe en voie d’être atteinte par tous les « Maux » d’Autrefois ne pouvant pas attirer autant mon attention que l’Afrique… où cette fois l’Ébola toucherait plus de la moitié de la population… alors que l’Asie, telle que nous l’avions connue, ne serait plus qu’un lointain souvenir…

 

La Première pierre que je posa fut pour Dieu… La seconde fut pour moi. L’An Un commençant là…

 

 

Les Morts et ces peuples passés se préparant à renaître…

 

 

De toute l’équipe de jamaisdeuxsanstoi.ca