Avertissement/ Mars/ 2019

Avertissement/ Mars/ 2019

 Avertissement/ Mars/ 2019

Nous sommes fiers de vous présenter les œuvres remises comme à venir, celles-ci étant toutes issues de la synthèse et de l’élimination de certaines causes parmi d’autres.

Toutes les œuvres sont envoyées à des Maisons d’Édition, il ne vous est donc pas permis de les publier ou de les souiller.

Cependant, vous pourrez avoir un accès, soit pour utilisation publique, (en inscrivant l’adresse directement dans votre barre d’adresse située en haut de votre moteur de recherche) ou restreinte pour toutes celles-ci, à quelques exceptions près, en vous inscrivant dans le portail de BANQ (Bibliothèque et Archives nationales du Québec), en entrant ensuite le titre de l’œuvre et/ou notre adresse Internet et/ou dans le portail de BAC (Bibliothèque et Archives du Canada) où pour cette dernière y sont aussi enregistrées toutes les photos accompagnant les œuvres.

Un numéro de téléphone étant aussi sur leur site pour mieux vous diriger aux bibliothèques offrant ce service mais aussi dans votre inscription et/ou votre recherche.

Tandis que pour celles qui n’y figurent pas encore, elles ne pourront qu’être déposées, dans ces institutions canadiennes, à la fin des contrats avec les Maisons d’Édition qui les ont sélectionnées, c’est-à-dire dans deux ans, l’exception s’appliquant encore une fois.

Pour avoir accès à tous les articles gratuits nous vous invitons à cliquer sur articles gratuits en haut du site plutôt que directement sur le titre à droite puisque parfois, selon le nombre, ils ne peuvent tous y paraître, vu l’espace à cet effet réservé sur ce côté. Les dates affichées au haut de ceux-ci vous permettant de suivre une chronologie.

Vous trouverez aussi un aperçu des œuvres en cliquant sur Boutique, en haut, en cliquant ensuite dans la photo, sur le titre de l’œuvre où apparaît le prix, vous conduisant à Aperçu du livre.

Oeuvres remises à accès public (dont vous pouvez faire un copier/coller dans votre barre d’adresse) entre les autres

J’apprends avec l’aide de mon Guide

http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/2428636
http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/bs2428510
http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/bs2428740
http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/bs2472364

(Condensé des trois religions)

http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/bs2433992

(Condensé des secondaires)

http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/bs2472370

La Nouvelle-France

http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/2413273

Bloc-Notes Tome 1

http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/bs2562132

 Bloc-Notes Tome 2

http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/bs2641652

Bloc-Notes Tome 3

http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/bs2700519

Bloc-Notes Tome 4

http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/bs2795261

Bloc-Notes Tome 5

http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/bs2983579

Et Maladies solutionnées Tomes 1 à 5

Nous vous informons également que nous ne recevons aucune subvention gouvernementale, nous vous encourageons donc à faire un achat sur le site pour permettre sa longévité où vous aurez jusqu’à 90 jours pour faire jusqu’à deux téléchargements sur votre « Bureau », dans un « Dossier » ou autre.

Vous pourrez aussi nous rejoindre à l’adresse apparaissant sur PayPal, en tout temps, lors de vos achats, si vous rencontrez un problème à ce niveau.

Ces sites furent donc construits surtout pour venir en aide à des personnes au prise avec divers maux; advenant que le travail des auteurs ne soient pas respecté, ces sites seront fermés.

Veuillez donc S.V.P. avertir les autorités compétentes si vous êtes témoin d’une malversation.

Quant au site de rencontres, sachez que vous verrez toujours les trois derniers arrivants, cela ne signifiant pas qu’il n’y a que trois membres actifs.

Vous verrez aussi, lors de votre inscription, qu’il y a la première partie du questionnaire qui demande l’identifiant, si vous vous appelez Thony, c’est Thony qu’il faudra entrer à chaque fois avec votre mot de passe toujours récupérable à l’aide de votre adresse courriel, cela étant automatique, cependant, dans la deuxième partie du questionnaire, où il est mentionné information sur le profil et à nouveau Nom, c’est ce nom qui apparaîtra lors de vos échanges, évitez donc de mettre celui de votre famille.

Sachez aussi que si vous n’entrez pas la bonne adresse électronique, pour récupérer un mot de passe perdu, le lien pour changer votre mot de passe sera envoyé à la mauvaise adresse électronique si elles sont liées entre elles, par exemple, si vous avez créé une adresse chez Hotmail à l’aide de celle chez Vidéotron, cela changeant alors votre mot de passe aussi mais… lors de l’appliquer dans le site, il ne fonctionnera pas tant que vous n’entrerez pas la bonne adresse courriel en lien avec votre identifiant alors que lorsqu’elles ne seront pas liées, le site vous incitera à en entrer une autre. Cela étant à prévoir dans de plus en plus de sites Internet divers pour établir un cadre de sécurité complexe et non pour répondre à un caprice de professionnels… Il faut donc se souvenir aussi de l’adresse entrée pour réactiver votre profil… avec le mot de passe récupéré.

Tous vos échanges seront aussi visibles si vous le désirez.

Lorsque le questionnaire est complété, le site vous ramènera à la première page, ce n’est pas là qu’il faut cliquer sur recherche de membres mais sur une autre page en passant par un clique sur activité qui vous y conduira, ce clique se trouvant sur la flèche entre profil et se déconnecter, en haut, à droite, ensuite vous cliquez recherchez un membre. Vous pouvez, par exemple, rechercher tous les membres dont le signe occidental est poisson et le signe oriental est le cheval, ce membre apparaissant, donc plus il y aura des inscriptions et plus vous pourrez mieux trouver un membre pour l’amitié ou plus ou pour faire des activités sportives, en groupe ou non.

Le questionnaire est donc légèrement plus long que ce qui se trouve ailleurs, cela étant pour vous aider à bien trouver ce que vous cherchez.

Nous vous déconseillons aussi de prêter l’adresse électronique dont vous entrerez pour le mot de passe perdu à une autre personne qui désirerait l’utiliser pour s’inscrire à ce site, puisque dès que l’un de vous deux perdra son mot de passe, le site annulera l’autre, les deux inscriptions se retrouvant alors avec le mot de passe le plus récent modifié. Cela étant volontairement créé ainsi afin d’éviter plus d’une inscription au nom de la même personne…

Aussi vous remarquerez dans recherche de membres, qu’il y a une différence entre 18 ans et plus pour hommes et pour femmes et les autres groupes d’âges sans sexe, cela n’étant que des personnes entrant dans ce que vous recherchez.

Ne croyez donc pas au double interprétations que peuvent apporter certains résultats de recherche.

Ce site catégorise seulement ceux qui entrent avec vos critères. Le groupe sexuel ne s’appliquant pas toujours.

Dans le questionnaire, à la fin, vous verrez aussi qu’il est recommandé de ne pas s’inscrire lors des deux dernières semaines de chaque mois ni de faire des achats, cela n’annulant pas vos abonnements et/ou vos achats mais nous permettant simplement de mieux fonctionner à l’intérieur des sites pour faire quelques modifications.

Dans le langage courant certains appelant cela pour éviter les « bugs »…

Nous vous conseillons aussi de revoir l’Avertissement à la fin de chaque mois pour recevoir de plus amples informations pertinentes de tout genre.

Dommages suite au feu ou à une inondation

Toute personne expérimentant le sinistre suite à un feu ou à une inondation directement en lien avec les changements climatiques doit en tout temps amener l’essentiel avec elle et s’attendre à ne pouvoir revenir sur les lieux d’où l’importance d’avoir une connaissance des endroits où vous pourrez vous relocaliser aux quatre coins de votre province et/ou de votre État, apportant donc avec vous la liste des terrains de camping, des chalets à louer, des motels, des drive in que pour y dormir, des cliniques médicales, des hôpitaux, des dentistes, des entreprises à remorques à vendre comme à louer, des entreprises à roulottes à vendre, des magasins de meubles et/ou de vêtements usagés, des Pawn Shop, des SPCA pour y abandonner parfois votre animal, des garages, les adresses et numéros pour obtenir un logement à prix modique, une chambre pour personnes âgées, une chambre étudiante offerte dans certaines universités, des parcs, des plages, des Casse-croûte, des services gouvernementaux associés à votre expérience, avant d’attendre 40 jours pour faire vos réclamations de toute sorte.

Lorsque les dégâts liés à l’incendie ou à l’eau conduisent à des pertes totales et que le remboursement d’assurance n’est pas à la hauteur de vos attentes, vous êtes donc à la fois soumis à vendre votre terrain et à avoir recours à la collectivité ayant connu le même sinistre dans la même zone afin que réparation, s’il y a vraiment lieu après un tel remboursement, soit faite, pouvant donc prendre sept à 15 ans pour obtenir, une fois les frais liés au bureau d’avocats retranchés, parfois 10 à 50 000 dollars supplémentaires, tenant compte en plus, des autres sinistres passés et à venir influençant sans cesse la jurisprudence pouvant conduire éventuellement toute compagnie d’assurance, comme sur un Territoire de guerre, à ne plus rembourser.

Cependant, lorsque vous ne vous objectez pas à la réparation remise par l’assurance, associée ou non en plus à une autre en lien avec la ville, qui peut encore privilégier que les personnes n’ayant pas d’assurance en plus d’être démunies, accompagnée ou non à une autre en lien avec les dons de la communauté via un organisme rappelant la Croix Rouge, mais où l’on tarde à vous remettre soit le droit de réparer les dommages n’ayant pas nécessiter la démolition, soit le droit de démolir, car les experts de la ville et/ou de la province n’ont pas terminé leur rapport sinon que ce dernier est complété mais qu’ils n’en sont toujours pas rendus à prendre la décision de ne plus permettre la réparation comme la construction sur une telle zone, et ce depuis plus de 12 mois d’attente, vous pouvez engager un expert en sinistre afin qu’il vous remette un rapport, que vous enverrez à une telle ville et/ou une telle province, à l’attention particulière des responsables de votre dossier, afin qu’à vos propres risques, puisque toute compagnie d’assurance pouvant refuser de vous assurer à nouveau, vous puissiez néanmoins soit réparer légèrement pour que cela soit primitivement habitable, pouvant donc avoir recours à la location d’une latrine mobile, soit démolir pour y installer une roulotte, soit vendre sans garantie légale, informant de l’ensemble de la situation l’acheteur qui verra donc votre problème lui être transféré, et ce parfois pour un autre deux ans, totalisant trois ans, car selon la loi, nul n’ayant droit de priver un propriétaire d’une réparation après un sinistre complètement imprévisible dans une zone précise, rappelant les feux de la Californie américaine au départ, ceux du Portugal, les premiers grands tremblements de terre en Italie ou les inondations au Québec canadien, et ce après enquête dans un délai raisonnable, étant 12 mois minimum pour un maximum de trois ans car dans le cas contraire, tout nouveau acheteur comme propriétaire déjà existant et s’acquittant des obligations d’avoir l’assurance se retrouvent pris en otage pour que leur soient soutirés des montants d’argent à d’autres fins pour soi-disant mieux les déplacer en groupe lorsqu’ils seront suffisamment nombreux en tant que sinistrés, mettant en scène tous les troubles de santé mentale et physique que l’on veut les affligeant, ne pouvant alors pas en plus devenir plus grandes victimes des changements climatiques et tout autant d’un système machiavélique pour les dépouiller jusqu’aux derniers espoirs…

Bref, après trois ans d’attente, le délai donne officiellement raison aux propriétaires, que le rapport d’experts soit déposés ensuite ou non, qu’une décision remise par divers responsables municipaux et/ou provinciaux l’interdise ensuite ou non car au Nom de la loi, tout doit avoir une limite… ne pouvant pas opprimer éternellement par l’entremise d’un embargo ou autre… ne pouvant pas polluer sans fin… et ce toujours pour mieux créer et/ou modifier et/ou abolir d’autres lois… étant la Base même de l’Exercice juridique…

Votre demeure enfin réparée ne trouve pas acheteurs, convertissez-là en maison de chambres, en garderie, ou autres petites entreprises similaires, vous acquittant de tout frais reliés à la modification de votre zonage résidentielle à cette fin auprès de votre municipalité qui le refusant vous soumettra à l’exiger, vues toutes les circonstances associées aux difficultés que vous rencontrez pour vendre après un tel sinistre, à votre province, alors qu’en l’absence de possibilité de reconstruire, vu votre remboursement trop petit, dans la même stratégie, vous pourrez vendre l’emplacement à une entreprise désirant un stationnement supplémentaires pour son garage ou autre sinon à un voisin immédiat qui pourra alors agrandir sa superficie résidentielle, où dans le pire des scénarios vous pourrez encore soumettre la ville à acheter votre terrain car… nul citoyen n’ayant à supporter un fardeau lié aux changements climatiques alors qu’il n’est absolument pas responsable des décisions ayant permis de telles conséquences ne pouvant pas en tant que peuple en voie de tout perdre sous un cataclysme prochain ou non avoir à partager de telles responsabilités avec de tels dirigeants ne pouvant que permettre que soit réparation par la ville et/ou la province dans un maximum de sept ans et par la Capitale même de l’État dans un délai maximum de 13 ans car dans le cas contraire, il est déclaré avoir toujours été, sous l’emprise d’une telle sphère de pouvoirs, pour se mériter un tel destin, l’esclave d’un royaume de pachas…

Bref, tout citoyen a droit à l’Allié, à une Défense pleine et entière et à la Correction de sa loi… sous risque de disparaître… sous la Main de Dieu… comme jadis d’autres peuples et d’autres langues… car devenus majoritaires dans leur « aliénation mortifiante »…

Tandis que si certains se retrouvent dans une situation les pressant de reconstruire, à l’intérieur d’un certain délai, que cela soit par la ville et/ou la province, sous peine de voir contre leur gré leur zonage être modifié et ce pour préserver soit un espace aquatique déjà existant sur le territoire, rappelant un marécage ou autre, pour mieux assurer ou non la survie d’espèces végétales et/ou animales en voie de disparition, vous empêchant de creuser pour élever la fondation, vous causant un préjudice énorme lors de la future vente de votre terrain avec ou sans maison élevée, empêchant en plus tout acheteur d’enterrer un tel espace ou même de le déboiser, avec ou non poursuite judiciaire ayant découlée suite au sinistre, vous pouvez à la fois soumettre une telle ville et/ou une telle province à vous remettre copie d’un tel rapport d’experts affirmant l’importance d’une telle décision, pouvant toujours être réfutée par d’autres experts dans le même domaine, comme il se voit en fait dans toute cause digne de ce nom, et ce surtout dans des villes et/ou des provinces riches en de tels espaces marécageux et/ou forestiers, rappelant, par exemple, le Québec, mais en plus réclamer un droit acquis « ancestral », c’est-à-dire que si la zone est résidentielle depuis 50 ans et plus et/ou qu’elle reçut construction résidentielle depuis 50 ans et plus, ne pouvant donc exiger cela sans votre permission, soulignant en plus qu’il est contradictoire de désirer sauver tout écosystème en présence de tant d’usines et de mines de charbon n’arrivant même pas à respecter les Conditions du récent Accord de Paris comme il en est le cas pour les États-Unis influençant beaucoup plus fortement et négativement la survie des espèces que l’on veut versus que ne peuvent le faire positivement tout marécage et/ou forêt sauvegardés, et ce non seulement dans toute l’Amérique mais à l’échelle internationale aussi, tout en n’oubliant pas de rappeler, qu’en présence d’un rapport d’experts confirmant l’importance soudaine d’un tel marécage ou d’une telle forêt, vous pouvez encore, comme préliminaire de tout débat, étant la tentative d’une entente hors cour, imposer à une telle ville et/ou une telle province l’achat de votre territoire ayant connu le sinistre au prix de vente exacte de votre terrain, où aura été déduit celui de la résidence, le cas échéant, et non selon l’évaluation municipale de celui-ci, car dans le cas contraire, tout propriétaire au sein d’une telle ville et/ou d’une telle province se retrouve à la merci des émotions et des démonstrations de prophètes en herbe, municipaux et/ou provinciaux, cherchant à sacraliser tout à coup pour ne pas dire cristalliser des trous boue et des sentiers au coeur même des territoires résidentielles pour échapper peut-être miraculeusement à un Déluge ou à une Pluie de météorites alors que l’on ne devient ni maire ni ministre provincial pour « donner la vue à ceux qui ne voient pas et l’enlever à ceux qui voient »… alors que pour ceux ayant tenter l’échange contre un autre territoire avec une telle ville et/ou une telle province, plus ou moins de même valeur, pour des raisons sentimentales, peu importe quelles qu’elles soient, cela pourra seulement être possible, lorsque le propriétaire d’un tel territoire, se sentant autant lésé dans ses droits, se trouve dans un environnement rappelant la campagne ou le village distinct car sa santé mentale et/ou physique ailleurs risque d’être mise en danger, mettant en scène le retraité militaire, l’ancien grand toxicomane avec dossier médical à l’appui, l’ancien détenu ayant perdu des années importantes de sa vie en prison et/ou celui atteint d’une maladie dégénérative ne lui restant ni tellement une longue qualité de vie ni une longue espérance de vie, car dans le cas contraire, toute décision d’envergure est imposée sur des propriétaires déshumanisés rappelant l’Institut psychiatrique… ou les camps de concentration… alors que si on vous soumet en plus à décontaminer votre sol après un tel sinistre, dans un certain délai, sous risque de voir la ville et/ou la province s’acquitter de cette responsabilité avant de vous envoyer la facture, vous pourrez encore devoir la payer si elle représente un pourcent et moins de la valeur de votre terrain car dans le cas contraire, la ville aurait dû vous informer du potentiel extraordinaire d’absorption d’un tel terrain causé par un tel marécage et/ou une telle forêt, car en présence de tant de négligences municipales et ministérielles, vous ne pouvez être tenu responsable de l’environnement immédiat de votre territoire comme si vous en étiez le Créateur ou même le Complice ou pire l’Adversaire, d’où l’importance donc parfois d’interdire la reconstruction sur un tel site pour éviter à nouveau la grande contamination avant de régler l’affaire hors cour ou bien devant pour finalement trouver toute sa place dans la jurisprudence.

De toute l’équipe de jamaisdeuxsanstoi.ca

Bon Printemps 2019